CHANSON, Paris tristesse, Pierre Lapointe

Pierre Lapointe: Chansons nues ****

Personnalité forte de la chanson d'ici, Pierre Lapointe navigue avec autant d'aisance dans l'extravagance que dans l'épuré.
Un peu comme il l'avait fait avec l'album Seul au piano en 2011, il s'est prêté pour Paris tristesse à l'exercice de déshabiller des pans de son répertoire et de les exposer dans leur plus simple beauté.
La démarche, immortalisée au studio CBE à Paris et d'abord parue en France, s'avère porteuse, ne serait-ce que pour réaffirmer les immenses qualités d'interprète de Pierre Lapointe. Des morceaux des albums Punkt (la foraine Les remords ont faim change de visage, tout comme Tu es seul et resteras seul, nettement adoucie), Les Callas et La forêt des mal-aimés forment la majeure partie de cette aventure en tête à tête, qui offre quand même un clin d'oeil aux premières années : Tel un seul homme trouve ici une belle maturité.
En prime, des reprises de Ferré, Barbara et Aznavour ainsi qu'une pièce inédite de Lapointe (La plus belle des maisons), bien à sa place dans ce tableau ancré dans la mélancolie.