Pour la première fois de sa carrière, Pierre-Alexandre Bédard représentera le club local lors de la Classique Bâton Rouge, qui débute mardi.

Pierre-Alexandre Bédard comme à la maison

Le seul tournoi de golf professionnel disputé cet été à Québec débute mardi, au Club de golf Cap-Rouge. La Classique Bâton Rouge met en scène un ancien de la PGA et plusieurs des meilleurs golfeurs du Québec, dont le p'tit gars de la place.
Pierre-Alexandre Bédard a grandi à Chibougamau, mais il est membre du Cap-Rouge depuis quatre ans. Pour la première fois de sa carrière, il représentera le club local. Le golfeur assure toutefois ne ressentir aucune pression supplémentaire.
«Je me sens juste plus confortable, en fait», a dit Bédard, lundi, avant le début de la traditionnelle ronde pro-am. «Je connais bien le parcours. Je m'y sens à l'aise. C'est à mon avantage, je vois ça comme une confiance supplémentaire avant le début du tournoi», a-t-il ajouté, même s'il a peu joué sur son terrain dans les dernières semaines, occupé par plusieurs tournois aux quatre coins du Québec.
À sa première saison complète chez les professionnels, Bédard fait déjà sa marque. En juin, il a remporté le Tournoi des Maîtres Valeurs Desjardins, au Bic, deux coups devant Marc-Étienne Bussières. Il y a moins de deux semaines, à Saint-Georges, il a fini sixième du prestigieux Omnium du Québec, remporté par ce même Bussières.
«J'ai eu des hauts et des bas. Après ma victoire, j'ai eu une petite période creuse de deux semaines. Mais présentement ça va bien. L'Omnium du Québec m'a redonné confiance», a expliqué celui qui est devenu professionnel en août 2016.
15 ans sans golf
La Classique Bâton Rouge est un tournoi de 36 trous de la division nationale du Circuit Canada Pro Tour (CCPT). Il est doté d'une bourse de 40 000 $, dont 7000 $ remis au gagnant.
Signe du fort niveau de jeu à prévoir mardi et mercredi, 9 des 10 meneurs au classement Coors Light du CCPT seront en action. En plus de Bussières (2e), Stéphane Dubois (1er), Sonny Michaud (3e) et Dave Lévesque (4e) compteront parmi les favoris. L'ancien de la PGA David Morland IV parcourra aussi les allées du club Cap-Rouge, lui qui retrouve la forme après une longue absence en raison d'un accident de voiture. À 48 ans, il espère atteindre le Circuit des Champions de la PGA dans les prochaines années. Et il y a d'autres candidats à la victoire.
Le golf professionnel revient à Cap-Rouge après une absence de plus de 15 ans. À la suite du départ de l'Omnium du Québec du Golf de la Faune, le CCPT ne voulait pas laisser la région de Québec orpheline. «Le Club de Cap-Rouge est un excellent parcours. Toutes les infrastructures sont adéquates pour un événement de la division nationale, voire même pour un événement de la division internationale», souligne le président du circuit, Jean Trudeau. «On s'est fait accueillir les bras ouverts. Et je peux vous dire qu'on a des projets avec Cap-Rouge», ajoute-t-il, sans en dire davantage.