Philippe Couillard en caricatures

Toujours difficile pour un caricaturiste de s'ajuster aux changements de gouvernement et à l'arrivée de nouveaux politiciens. Philippe Couillard a beau être le premier ministre, on l'a moins vu sur la place publique que beaucoup de ses ministres. Il n'occupe pas beaucoup l'espace médiatique.
Il fait un peu personnage de bande dessinée, rondouillard, avec sa barbe qu'il est le seul à arborer de cette façon. Il a un côté «nounours» d'où la caricature sur l'«ourstérité» à la garderie, qui a connu un énorme succès et fait beaucoup réagir les lecteurs, même si je me disais, au moment de la dessiner, que l'idée n'était peut-être pas aussi bonne que ça.
Philippe Couillard est un bon client pour le docteur Smog. Le sujet est d'autant plus riche que ce n'est pas le gouvernement auquel la population s'attendait. Un peu comme lorsqu'on va acheter quelque chose au magasin pour se rendre compte, une fois à la maison, que ce qui est à l'intérieur ne correspond pas à ce qui est écrit sur la boîte. Sauf qu'un gouvernement, on ne peut pas le retourner, il faut vivre avec pendant quatre ans...
Propos recueillis par Normand Provencher