Robe Adele ivoire de Betina Lou, 190$ chez Jupon pressé

Petites robes romantiques pratiques

La nouvelle collection de Betina Lou arrive chez Jupon pressé juste à temps pour la Saint-Valentin. Des coupes droites flatteuses, des basiques faciles à accessoiriser, des détails romantiques... la touche de la designer montréalaise Marie-Ève Émond nous a inspiré une chasse aux petites robes craquantes. Prêtes?
<p>Robe Dolores de Betina Lou, 190$ chez Jupon pressé ou au http://shop.betinalou.com</p>
<p>Une robe French connection, bientôt disponible chez Esther P</p>
Depuis près de cinq ans, Marie-Ève Émond crée les collections saisonnières de sa ligne Betina Lou avec les mêmes idées en tête : «créer des pièces essentielles, féminines, de qualité et faciles au quotidien», résume la designer, qui a le souci des détails et de la finition. En parcourant ses créations, on remarque d'emblée un parti pris pour la robe courte, qui s'enfile avec collants opaques et veste (une nouveauté) lors des mois plus froids et avec des sandales pour les beaux jours. Certaines, comme le modèle Adèle, se portent été comme hiver si on sait bien les accompagner.
«Quand j'ai commencé, c'était la folie pour la série Mad Men et on dirait que les filles ont eu une envie renouvelée de porter des robes, et ça continue», note Marie-Ève Émond, qui se garde un modèle un peu plus chic chaque saison, mais pense avant tout «simplicité». «Ça devient un peu comme un uniforme que chaque personne peut personnaliser», glisse-t-elle. Avec quelques bijoux bien choisis et une paire de talons hauts, la robe la plus simplissime peut devenir très classe.
Et le nom? Il est en hommage à Bettina, une mannequin cabine (sur laquelle on faisait les ajustements des vêtements) célèbre dans les années 50 à Paris. http://shop.betinalou.com
Noir et marine sont les couleurs de prédilection de Betina Lou, même si elle se laisse parfois aller vers le blanc ou les motifs discrets. «J'ai du vert forêt l'automne prochain et, pour moi, c'est une grosse couleur», indique la créatrice, qui aura aussi des manteaux à proposer.
<p>Robe Anna de Marie Dooley, en crêpe de rayonne et polyester</p>
Marie Dooley
L'option plus chic : les robes soyeuses de Marie Dooley, qui a pignon sur rue coin René-Lévesque et Salaberry. La créatrice nous propose deux modèles coup de coeur, la Anna, en crêpe de rayonne et polyester, et la Jasmine, en chiffon satiné de polyester. Moins indiquées pour le bureau, mais agencées à des bottillons de cuir pour les audacieuses ou à des perles pour les romantiques, elles prennent elles aussi différentes personnalités. http://www.mariedooley.com/
Rue Saint-Jean
Ouvrez l'oeil si vous passez par la rue Saint-Jean, une foule de modèles de robes courtes sont en vedette. Chez Jupon pressé, la collection toute douce et océane de la marque montréalaise Bodybag, des robes Yumi aux imprimés fleuris, des pièces BB Dakota garnissent les rayons de rose et de teintes chair. Chez Esther P, on attend sous peu des modèles de French Connection et de Alice et Olivia, qui feront certainement tourner les têtes.
<p>Robe Eva de la nouvelle collection d'Ève Gravel, 228$ </p>
<p>Robe Abigail de Sonia P, 106,40$ au www.soniap.com </p>
Ève Gravel
En parcourant le carnet de mode printemps-été de la designer montréalaise Ève Gravel, on trouve également des robes élégantes et passe-partout, qu'on pourrait déjà porter avec des bottes hautes et un lainage. Les roses sont joliment égayés par des touches de couleurs douces qui ressemblent à des plumes ou texturés par les dentelles. www.evegravel.com/boutique/
Sonia Plourde
Alors qu'elle s'active à mettre la touche finale à sa collection de la saison chaude, la designer de Québec Sonia Plourde en profite pour faire des cadeaux sur ses modèles de l'an dernier, dont la robe Abigail, faite d'une base rose bonbon et de dentelle blanche. www.soniap.com