Gérard Hubert, est l'homme de Trois-Rivières arrêté avec une dizaine d'autres présumés criminels dans différentes villes de la province hier, par les agents de la Sûreté du Québec dans le cadre de l'opération Baladeur.

Peines de 10 à 20 ans pour les accusés de l'opération Baladeur

Quatre individus arrêtés dans l'opération Baladeur, notamment le caïd de Trois-Rivières Raymond Desfossés, ont écopé mercredi de peines variant entre 10 et 20 ans de prison après avoir plaidé coupables à l'accusation de complot pour meurtre.
Plusieurs chapitres de la guerre des motards se sont clos mercredi avec les sentences de Desfossés (20 ans), de Denis Corriveau (10 ans), de Raymond Bouchard (15 ans) et de Gérard Hubert (15 ans).
Une fois la détention préventive soustraite, les quatre hommes devront purger entre cinq et neuf ans et demi de prison.
«L'heure de la retraite a sonné pour vous», a lancé le juge Richard Grenier aux quatre hommes âgés de 63 à 74 ans. «J'espère qu'on ne vous reverra jamais devant les tribunaux.»
Le quatuor aux cheveux blancs a été arrêté en mars 2009 en même temps que six autres hommes et une femme dénoncés par le tueur à gages Gérald Gallant, devenu délateur.
Bouchard, Desfossés, Corriveau et Hubert ont comploté avec Gallant pour tuer des membres ou des relations des Hells Angels entre les années 1970 à 2003. Même l'ex-chef des Hells du Québec Maurice «Mom» Boucher avait été ciblé par les meurtriers au tournant de l'an 2000.
La procureure de la Couronne satisfaite
La procureure de la Couronne Me Geneviève Lacroix, qui portait le dossier depuis sept ans, se montrait satisfaite de l'issue de cette mégaprocédure, qui couvrait plus de 30 ans de vie criminelle. «On a considéré plusieurs facteurs, comme l'écoulement du temps, le volume d'éléments de preuve, la nature des témoins, et ça nous a amenés à la conclusion qu'on a eue aujourd'hui», explique Me Lacroix.
Plusieurs victimes innocentes ont perdu la vie dans cette sanglante bataille entre groupes rivaux, notamment Luc Bergeron, un détective privé tué par erreur. «Aujourd'hui, ils vont avoir quelques années de prison, mais ceux qui ont la sentence à vie, c'est moi et ma fille», a témoigné la veuve de Luc Bergeron, France Légaré, qui avait pris le soin de se retourner pour regarder Gérard Hubert dans les yeux.
Le dernier accusé en lice, Gilles Dubois, devrait plaider coupable le 24 avril, mettant un point final aux procédures.
À l'origine, tout le procès Baladeur devait monopoliser le tribunal durant quatre mois.