Pêche gratuite en vue

Du 5 au 7 juin, les cannes à pêche seront permises partout au Québec, et le souper, gratuit! Seulement dans la rivière Saint-Charles, à Québec, 20 000 truites seront ensemencées.
Cette 16e Fête de la pêche reste une activité de promotion primordiale pour le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, qui cherche à renouveler l'industrie, qui génère chaque année 575 millions $ en retombées économiques. Malgré ce que l'on pourrait croire, la pratique ne fléchit pas, avec 775 000 permis de pêche octroyés bon an, mal an, au cours de la dernière décennie. C'est la proportion de femmes et de jeunes qui augmente. 
Le coût du permis de pêche a fait un bond cette année, passant de 19 $ à 29 $, mais Jacques Nadeau, porte-parole du ministère, ne croit pas que ça aura pour effet de réduire les ardeurs des amateurs. «Le coût du permis, ça représente moins de 2 % de ce que tous les pêcheurs investissent dans leur activité durant une année», indique-t-il. 
En vidéo, voyez un groupe de jeunes de 10 ans être initiés à la pêche mercredi, au pied de la chute Montmorency.