Guy A. Lepage et Dany Turcotte animent Tout le monde en parle.

Pauline Marois ne sera pas à TLMEP la veille du vote

Tout le monde en parle (TLMEP) se ravise et n'accueillera pas Pauline Marois à son émission du 6 avril, à la veille de l'élection.
Après analyse, la Société Radio-Canada et TLMEP ont jugé qu'il «ne serait pas approprié» de diffuser l'entrevue d'un chef politique à si brève échéance du vote.
«On espère juste que les chefs de parti vont comprendre la situation», a commenté lundi l'animateur Guy A. Lepage au Soleil. «On a réagi rapidement, mais on veut s'excuser auprès des chefs si cela s'est imposé dans leur campagne. On ne voulait pas que ça détourne l'attention des enjeux.»
En raison de la soirée des Jutra, le 23 mars, la seule possibilité pour recevoir les quatre chefs individuellement était de se rendre jusqu'au dimanche 6 avril. La chef péquiste aurait bénéficié de la tribune quelques heures à peine avant l'ouverture des bureaux de vote.
Par communiqué, la société d'État a déclaré que «Radio-Canada ne peut, sous aucun prétexte, donner l'impression qu'elle favorise un parti ou un autre. La direction et TLMEP se sont entendues pour faire en sorte que la dernière entrevue avec un chef soit diffusée le 30 mars».
Les nouvelles dates seront annoncées sous peu. Comme la solidaire Françoise David a eu son tour seule, dimanche, les trois autres chefs devront se caser dans les deux émissions qui restent. Pauline Marois a encore le premier choix, Philippe Couillard, le deuxième, et François Legault, le troisième. Il y aura donc nécessairement au moins deux chefs à la même émission, peut-être même trois. Sauf que, comme l'explique Guy A. Lepage, «ils ne se croiseront pas sur le plateau» par souci d'équité avec le traitement reçu par Mme David. Lundi soir, le Parti québécois n'avait toujours pas transmis son choix à TLMEP.
La Société Radio-Canada a reçu plusieurs dizaines de plaintes de citoyens après que Le Soleil eut révélé l'ordre de présentation prévu à l'origine pour les chefs à TLMEP, dimanche.