Amoureuse de tango et de chanson française, Paule-Andrée Cassidy a bien puisé dans les deux genres pour offrir un beau voyage à ses fans, vendredi soir.

Paule-Andrée Cassidy: billet ouvert

Avec un album et un spectacle baptisés Libre échange, Paule-Andrée Cassidy promettait d'ouvrir les frontières musicales. Elle n'avait pas menti. La chanteuse de Québec, dont les qualités d'interprète ne se démentent pas, a offert tout un voyage vendredi au public du Théâtre Petit Champlain.
Amoureuse de tango et de chanson française, Paule-Andrée Cassidy avait concocté un programme qui puisait autant dans l'un que dans l'autre, sans limiter ses envies de les métisser. Un passeport artistique ancré au Québec, mais qui a ouvert les portes de l'Argentine et de l'Europe, avec un petit clin d'oeil vers l'Australie. 
Au fil du périple, la chanteuse nous a proposé des escales chez Ferrer et Piazzolla, Gilles Vigneault, Barbara, Nick Cave, Richard Desjardins, Georges Brassens, Daniel Boucher ou Boby Lapointe. Elle a navigué dans des histoires d'amour et d'errance, entre le drame et le rire, dans des atmosphères intimistes ou enflammées. Mais toujours aussi entière quand vient le temps d'incarner un texte.
«Orchestre de rêve»
Avec un programme si varié, on aurait pu se perdre en chemin. C'était sans compter sur le travail d'arrangements effectué par la chanteuse et ses musiciens, qui ont «cassé» les chansons du dernier album sur scène avant de les graver sur disque. Paule-Andrée Cassidy a parlé d'un «orchestre de rêve» pour décrire ses compagnons de voyage: Vincent Gagnon au piano et à la direction musicale, Étienne Lafrance à la contrebasse, Denis Plante au bandonéon et Pierre Tanguay à la batterie. La chimie était au rendez-vous, nul doute là-dessus. 
La présence de la fille de la Paule-Andrée Cassidy, Lou-Adriane, a ajouté vendredi une touche de magie sur les planches du Petit Champlain. La jeune artiste, qui a remporté les honneurs cette année au Tremplin de Dégelis, en a impressionné plus d'un lors de deux duos mère-fille, notamment. Leur livraison à genoux sur scène de la chanson Elsie, de Richard Desjardins, a laissé le public bouche bée. La relève musicale est certainement assurée chez les Cassidy...