La famille et les proches de l'ancien maire de Québec, décédé subitement cette semaine, étaient réunis vendredi pour recevoir les condoléances du public.

Pas de premier ministre aux funérailles de Jean-Paul L'Allier

Il était toujours impossible, vendredi, de savoir combien de places seraient disponibles pour le grand public aux funérailles de l'ancien maire Jean-Paul L'Allier, programmées samedi à 14h à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.
Certains dignitaires ont confirmé leur présence, mais il n'était pas requis qu'ils le fassent. Si bien que l'affluence réelle sera connue au moment de la cérémonie. Il est donc recommandé aux intéressés d'arriver tôt. La basilique-cathédrale compte 759 places assises, en incluant celles situées sur les côtés et à l'étage.
À noter qu'il y aura des restrictions à la circulation et au stationnement dans le secteur de l'hôtel de ville et de la basilique-cathédrale entre 12h et 16h samedi.
Il est d'ores et déjà acquis que les premiers ministres du Québec et du Canada ne seront pas présents. Alors que plusieurs politiciens sont toujours en vacances, le gouvernement provincial délègue les ministres François Blais, Pierre Moreau, Luc Blanchette et la députée Véronyque Tremblay. Les ministres Jean-Yves Duclos et Stéphane Dion représenteront le fédéral.
Le chef de l'opposition et leader péquiste Pierre Karl Péladeau sera accompagné de sa collègue députée de Québec, Agnès Maltais, et de l'ex-ministre des Affaires municipales Louise Harel. Trois députés de la Coalition avenir Québec y seront aussi.
En plus d'avoir établi un record de longévité à la mairie de Québec, Jean-Paul L'Allier a déjà été député et ministre libéral avant de joindre le camp des souverainistes lors du référendum de 1980.