Sur 13 343 électeurs inscrits dans ce district de Charlesbourg, seulement 2855 ont placé leur «X» sur un bulletin de vote.

Partielle dans Saint-Rodrigue: les urnes désertées

Un beau dimanche après-midi d'automne n'a pas suffi pour inciter les électeurs de Saint-Rodrigue à se rendre aux urnes. Le taux de participation à l'élection partielle de dimanche n'a atteint qu'un maigre 19,91 % incluant les 6 % du vote par anticipation de dimanche dernier.                                
Résultats du vote dans le district Saint-Rodrigue à Québec
Sur 13 343 électeurs inscrits dans ce district de Charlesbourg, seulement 2855 ont placé leur «X» sur un bulletin de vote.
Lors de l'élection générale de 2009, 47 % des gens de Saint-Rodrigue s'étaient rendus aux urnes.
Une partielle n'a pas l'ampleur ni l'importance des élections générales. N'empêche, tous dimanche ont souligné ce taux de participation famélique.
«C'est très bas, mais on n'est pas surpris non plus», a commenté le maire Régis Labeaume selon qui la population n'a pas adhéré à la proposition de Québec autrement d'élire une opposition officielle à l'hôtel de ville. «Il y avait un enjeu proposé par l'autre parti, et ça pas eu lieu. On ne peut rien y faire.»
Du côté de Québec autrement, le chef David Lemelin n'a pas caché sa déception.
«Personnellement, je ne me l'explique pas. Ça me déçoit un peu, honnêtement», a réagi M. Lemelin dont la candidate Marie-France Painchaud est arrivée deuxième avec 23 % des voix, soit 655 votes.
«C'est sûr que comme rendez-vous électoral, on espère toujours que ce soit supérieur à ce chiffre-là. C'est les gens qui parlent, c'est leur choix de participer ou non, donc on l'accepte. Mais c'est sûr que j'aurais aimé ça que ce soit plus élevé que 19 %», a poursuivi M. Lemelin.
Vote par Internet?
L'indépendant Michel Bélanger, arrivé troisième avec 9,8 % des voix va plus loin en se questionnant ouvertement sur le mode de scrutin. «L'information était là, les gens ont pu avoir accès aux candidats, a-t-il commenté. C'est quand même incroyable de voir un taux de participation de 20 %. Il faudrait peut-être repenser le mode de scrutin. Peut-être un vote électronique ou par courriel. Le vote n'a pas sorti», a-t-il déploré.
Le jeune indépendant Frédéric Chrétien, a pour sa part confié en soirée que sa plus grande déception n'est pas de n'avoir obtenu que 3 % du vote, mais plutôt de ne pas être arrivé à faire augmenter la participation citoyenne dans le district. Intéresser davantage les gens et particulièrement les jeunes à la politique municipale était l'un des principaux objectifs de la campagne électorale de cet étudiant de 20 ans.
Le vice-président au comité exécutif, le conseiller Richard Côté, présent au rassemblement d'Équipe Labeaume dimanche soir, aurait souhaité qu'un moins le quart des électeurs prennent le chemin du bureau de vote.
«On pensait atteindre au moins 25 %, mais atteindre à peu près 20 % c'est pas beaucoup. Honnêtement, c'est dur à expliquer.»
Avec David Rémillard et Olivier Parent