Avatar est notamment finaliste pour l'Oscar du meilleur film et l'Oscar du meilleur réalisateur pour James Cameron.

Oscars: Avatar et Démineur en tête des nominations

Le film le plus cher et aussi le plus lucratif de l'histoire du cinéma, Avatar, de l'Ontarien James Cameron, et The Hurt Locker (Démineur), de son ex-épouse Kathryn Bigelow, partent favoris avec neuf mises en nomination en vue de la prochaine cérémonie des Oscars, le mois prochain.
<i>Démineur</i>, réalisé par Kathryn Bigelow
La fable écologique de science-fiction de Cameron, qui vient de surpasser la marque des deux milliards de recettes internationales, a été retenue dans la catégorie du meilleur film, de la meilleure réalisation et dans sept autres catégories techniques dont - y en aura-t-il pour s'étonner? - celle des meilleurs effets spéciaux.
Avec The Hurt Locker, récit d'un escadron de démineurs en mission en Irak, la réalisatrice Kathryn Bigelow devient la quatrième femme à concourir à l'Oscar de la meilleure réalisation, après Sofia Coppola (Lost in Translation, 2003), Jane Campion (The Piano, 1994) et Lina Wertmüller (Seven Beauties, 1975).
Signe annonciateur non négligeable, Bigelow a remporté la semaine dernière le Directors Guild Award. Cinquante-cinq fois au cours des 61 dernières années, le gagnant de ce prix a ensuite remporté l'Oscar.
James Cameron et Kathryn Bigelow ont formé un couple de 1989 à 1991, le premier signant même le scénario et la production de Strange Days, réalisé par la seconde en 1995.
Inglourious Basterds (Le commando des bâtards), de Quentin Tarantino, récolte huit mises en nomination, dont celle du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur acteur de soutien, Christoph Waltz.
Up in the Air (Haut dans les airs), de Jason Reitman, et Precious : Based on the Novel Push by Sapphire (La véritable Precious Jones), de Lee Daniels, récoltent chacun six nominations.
Dix films en lice
Cette année, histoire de mousser les cotes d'écoute et de réparer l'erreur d'avoir laissé en plan The Dark Knight, l'an dernier, le choix de l'Oscar du meilleur long-métrage se fera parmi 10 films, comme c'était le cas avant 1943.
Les huit autres aspirants sont Inglourious Basterds, District 9, Up in the Air, Up, Precious, The Blind Side (L'éveil d'un champion), An Education et A Serious Man, des frères Coen.
16e nomination pour Meryl Streep
À l'Oscar du meilleur acteur, le jeune Jeremy Renner (The Hurt Locker) fait figure de négligé face à quatre grosses pointures : Jeff Bridges, chanteur country sur le déclin dans Crazy Heart; George Clooney, cadre traversant une zone de turbulences dans Up in the Air; Colin Firth, professeur gai dévasté par la mort de son amant dans A Single Man; et Morgan Freeman en Nelson Mandela dans Invictus. De tous ces aspirants, seul Bridges l'a déjà emporté comme meilleur acteur pour Starman, en 1984.
Chez les acteurs de soutien, Christoph Waltz, déjà auréolé à Cannes et aux Golden Globes, part favori pour son personnage d'officier nazi dans Inglourious Basterds. Matt Damon (Invictus), Woody Harrelson (The Messen­gers), Christopher Plummer (The Last Station) et Stanley Tucci (The Lovely Bones) lui feront la lutte.
Chez les femmes, Meryl Streep a décroché rien de moins qu'une 16e mise en nomination - elle a été récompensée deux fois pour un prix : Kramer vs Kramer, en 1979, et Le choix de Sophie en 1982 - pour son rôle de la chef cuisinière Julia Child dans Julie & Julia. Contre toute attente, Sandra Bullock lui fera la lutte pour son personnage de mère adoptive au caractère d'acier trempé, dans The Blind Side (L'éveil d'un champion). Il s'agit d'une première nomination à un Oscar pour l'actrice vue surtout dans des comédies légères.
Helen Mirren, gagnante d'un Oscar en 2007 pour son rôle de la reine Elizabeth II dans The Queen, est à nouveau sur les rangs pour The Last Station, où elle incarne la femme de l'écrivain russe Leon Tolstoï. Les jeunes Gabourey Sidibe, 27 ans, adolescente obèse victime d'abus sexuels dans Precious, et l'Anglaise Carey Mulligan, 24 ans, pour An Education, reçoivent une première nomination aux Oscars.
Deux actrices de Up in the Air, Vera Farmiga et Anne Kendrick, ont décroché une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice de soutien. Les autres aspirantes sont Maggie Gyllenhaal (Crazy Heart), l'Espagnole Penélope Cruz (Nine) et Mo'nique (Precious).
The Young Victoria
Pour l'Oscar du meilleur film étranger, le gagnant de la Palme d'or à Cannes, Le ruban blanc, de l'Autrichien Michael Haneke, retrouvera sur son chemin Un prophète de Jacques Audiard, gagnant du Grand Prix sur la Croisette.
À son premier long-métrage tour­né à l'étranger, le Québécois Jean-Marc Vallée a vu sa fresque historique The Young Victoria (Victoria : les jeunes années d'une reine) récolter trois mises en nomination : meilleure direction artistique (Patrice Vermette et Maggie Gray), meilleurs costumes et meilleurs maquillages.
La 82e cérémonie des Oscars aura lieu le dimanche 7 mars, au Kodak Theater de Hollywood. Les acteurs Steve Martin et Alec Baldwin seront les maîtres de cérémonie.
Liste des finalistes (tableau à télécharger)
Où voir les films en nomination? (tableau à télécharger)