Le long métrage Gabrielle, de Louise Archambault, met en vedette Gabrielle Mario-Rivard. À ses côtés, Vincent-Guillaume Otis dans le rôle de directeur de la chorale.

Oscar du meilleur film étranger: Gabrielle représentera le Canada

C'est Gabrielle, de Louise Archambault, qui a été choisi mardi après-midi pour représenter le Canada aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Une annonce qui a été accueillie «par des cris de joie» par la principale interprète du long métrage, Gabrielle Marion-Rivard.
«C'est une annonce qui fait chanter mon coeur», a pour sa part déclaré la réalisatrice et scénariste Louise Archambault. Gabrielle se penche un sujet sensible : l'amour d'une déficiente intellectuelle pour Martin (Alexandre Landry), un jeune homme qui fait partie de sa chorale, et leur volonté de vivre leur relation normalement. Gabrielle Marion-Rivard est elle-même déficiente.
La nouvelle arrive à peine cinq jours après que le film eut pris l'affiche. Il a terminé au deuxième rang du box-office québécois en fin de semaine avec des recettes de 169 343 $, derrière Prisonniers, de Denis Villeneuve, à 439 222 $.
Une longue route
La route sera toutefois longue avant que le film soit en nomination à la cérémonie, le 2 mars. À la dernière édition, pas moins de 71 pays avaient soumis un film. Une courte liste de neuf candidats sera dévoilée cet automne puis le 16 janvier, l'Académie dévoilera le nom (et le pays) des cinq films retenus dans la catégorie.
Fait exceptionnel, trois cinéastes québécois ont placé leur film aux Oscars ces dernières années : Rebelle, de Kim Nguyen, en 2013; Monsieur Lazhar, de Philippe Falardeau, en 2012, et Incendies, de Denis Villeneuve, en 2011. Ils sont toutefois repartis bredouilles. Seul Denys Arcand a gagné la précieuse statuette en 2004, avec Les invasions barbares, à sa troisième tentative (voir encadré).
Il s'agit également du troisième film produit micro_scope, après Monsieur Lazhar et Incendies, à représenter le Canada aux Oscars. Un seul film par pays est accepté; il doit être produit à l'extérieur des États-Unis; une autre langue que l'anglais doit y être prédominante, et il doit avoir été à l'affiche pendant sept jours consécutifs dans son propre pays entre le 1er octobre 2012 et le 30 septembre 2013.
Primés
Gabrielle a déjà bien amorcé sa carrière, remportant le Prix du public au Festival international du film de Locarno en août. Le film a aussi été primé au Festival d'Angoulême, récoltant le Prix du jury étudiant et le Prix du meilleur acteur, remis à Alexandre Landry.
Sept films canadiens se sont retrouvés en nomination dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère:
Rebelle, Kim Ngyuen, 2013
Monsieur Lazhar, Philippe Falardeau, 2012
Incendies, Denis Villeneuve, 2011
Water, Deepa Mehta, 2007
Les invasions barbares, Denys Arcand, 2004 (gagnant)
Jésus de Montréal, Denys Arcand, 1990
Le déclin de l'empire américain, Denys Arcand, 1987