Le président du Comité international olympique, Thomas Bach.

Olympiques: un nouveau sport invité tous les quatre ans

Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a indiqué mardi qu'un nouveau sport, une nouvelle discipline ou épreuve, pourrait s'inviter au programme olympique tous les quatre ans dans un souci de flexibilité et de diversité des futurs JO.
«Nous souhaitons toujours limiter le nombre d'épreuves olympiques (actuellement 306 pour les JO d'été) mais dans ce cadre là, nous souhaitons donner plus de flexibilité aux sports ou épreuves qui voudraient devenir olympiques», a indiqué M. Bach lors d'une rencontre avec la presse. «Il ne faut pas que les JO deviennent plus gros mais plus divers».
Cette proposition est l'une des 40 d'un paquet baptisé Agenda 2020 que Thomas Bach présentera pour approbation à la session extraordinaire du CIO début décembre à Monaco.
Aux épreuves actuellement au programme, pourraient donc venir se greffer un sport ou une épreuve invité qui serait différent tous les quatre ans, un peu sur le modèle des sports de démonstration en vigueur jusqu'en 1992.
A titre d'exemple, l'escrime est un sport, l'épée une discipline qui regroupe quatre épreuves: les compétitions individuelles et par équipes messieurs et dames.
Si le sport concerné est déjà au programme des JO pour d'autres épreuves, la seule validation par la commission exécutive du CIO suffira. Dans le cas contraire, ce sera à l'ensemble des membres d'adouber son introduction au programme.
Le comité d'organisation des JO concernés serait la première force de proposition quant à la nature du sport/épreuve invité, mais pas la seule.
Le CIO devra dans tous les cas se limiter à 310 épreuves et 10 500 athlètes pour les JO d'été. 100 épreuves et 2900 athlètes pour ceux d'hiver.