Une quinzaine d'athlètes ont pris part, samedi, à la compétition de ski de fond du Challenge hivernal d'Adaptavie, sur le terrain du Patro de Charlesbourg.

Olympiques spéciaux: Lévis obtient les jeux provinciaux de 2015

Lévis sera l'hôte des prochains jeux provinciaux d'Olympiques spéciaux Québec, à l'hiver 2015. Plus de 1000 personnes, dont 600 athlètes présentant une déficience intellectuelle, convergeront à l'école secondaire Pointe-Lévy, du 6 au 8 mars l'année prochaine.
La nouvelle n'a pas encore été officiellement annoncée par la Ville, mais c'est ce qu'il a été possible d'apprendre lors du Challenge hivernal d'Adaptavie, samedi, où étaient présents les gens de l'organisation provinciale. C'est d'ailleurs la première fois en quatre ans que le Challenge hivernal présente des épreuves du circuit d'Olympiques spéciaux Québec, qui pourront servir de référence aux entraîneurs en vue des qualifications aux prochains jeux.
Sept sports seront alors représentés, soit le ski de fond, le ski alpin, la raquette, le patinage artistique, le patinage de vitesse, le curling et le hockey intérieur. «Il y aura différents sites pour la présentation des épreuves, mais ça se passera majoritairement à l'école secondaire Pointe-Lévy, où sera installé le village des athlètes», indique Ariane Chrétien Boucher, coordonnatrice aux sports d'Olympiques spéciaux Québec.
Challenge hivernal
Samedi, le Challenge hivernal d'Adaptavie accueillait une quinzaine de sportifs atteints de déficience intellectuelle pour relever des défis allant jusqu'à cinq kilomètres en ski de fond. Dimanche, ce sera au tour des raquetteurs de parcourir différentes distances sur le terrain du Patro de Charlesbourg. Au total, plus de 500 participants prendront part à une ou plusieurs activités présentées toutes les fins de semaine d'ici le 30 mars.
«Le plus impressionnant est certainement le hockey sur luge, c'est tout un spectacle!» lance la responsable logistique Camille Marchand, au sujet de la compétition prévue lors des trois derniers jours du Challenge, au centre sportif de Giffard, dans l'arrondissement de Beauport. Des athlètes des États-Unis et de l'Ontario y sont notamment attendus, en plus des participants d'à travers le Québec.
Greg McKenna, de la région de Valleyfield, est pour sa part abonné à pratiquement tous les événements de sport adapté. Son fils Shawn, 26 ans, est atteint de trisomie 21. «C'est vraiment magnifique de les voir évoluer là-dedans», raconte-t-il. «Toute leur vie, ils se sont fait dire qu'ils n'étaient pas bons, et là, on leur donne la chance de prouver le contraire. Le sport, ça change leur vie», partage le papa entraîneur en ski de fond et en dynamophilie (lever de poids).
«Ça me défoule», témoigne Keven Adam, 23 ans, de Joliette. «C'est la liberté, la confiance et l'esprit sportif», ajoute celui qui est capitaine au hockey, son sport de prédilection, mais qui excelle dans «pas mal» tous les sports, d'hiver ou d'été. «On voudrait plus de tournois comme ça, on n'en a pas assez», conclut ce dernier.