Jean-Marc Tremblay, 55 ans, à la tête de Réno Québec Expert, a été arrêté à son domicile jeudi matin.

Nombreuses accusations contre un entrepreneur qui voulait se faire payer

Le propriétaire d'une entreprise en rénovation de Québec, Jean-Marc Tremblay, 55 ans, fait face à de nombreuses accusations, dont complot et extorsion, pour avoir commandité une violente agression au domicile d'un couple qui refusait de le payer à la suite d'un différend.
L'homme, à la tête de Réno Québec Expert, a été arrêté à son domicile jeudi matin. Les faits reprochés au quinquagénaire sont troublants et découlent d'événements qui remontent à octobre 2014. Les victimes font alors affaire avec l'accusé pour faire exécuter des travaux à leur domicile de Saint-Augustin-de-Desmaures, explique l'agente Christine Lebrasseur.
Pour une raison inconnue, lesdits travaux n'ont jamais été finalisés. Le couple n'a pas payé en totalité ceux déjà effectués. S'en est suivi un profond différend entre les parties.
En mai, le désaccord prenait une tangente inquiétante. Tremblay, accompagné d'un autre homme, avait demandé de rencontrer le plaignant dans un établissement licencié de Saint-Augustin. À cette occasion, le duo aurait proféré des menaces, précise la policière. La même journée, l'homme qui était avec Tremblay s'est rendu à la résidence du plaignant pour le menacer une autre fois.
Agression commanditée
Tout s'est joué le matin du 17 mai. Le couple dormait lorsque trois individus ont fait irruption dans sa maison, armés d'un bâton de baseball. Le plaignant a subi de graves blessures, notamment à la tête. Il en garde encore des séquelles aujourd'hui, précise la policière. Au moins un des assaillants a même tenté des attouchements sexuels sur la conjointe du plaignant.
Ce trio de choc a dérobé pour quelque 5000 $ en biens et a causé des méfaits sur la résidence et l'automobile du couple.
Jean-Marc Tremblay n'était pas présent lors de l'agression. Cependant, la justice croit pouvoir prouver qu'il en est l'instigateur. Il devait comparaître, jeudi, au palais de justice pour faire face à de nombreuses accusations, complot, voies de fait graves, voies de fait armées, introduction par effraction, menaces et extorsion.
À noter que la police est toujours à la recherche des trois individus qui auraient comploté avec Tremblay. Tout renseignement peut être transmis au 418 641-2447.