Gabriel Nadeau-Dubois à son arrivé au palais de justice de Québec, vendredi matin

Nadeau-Dubois interjettera appel

Gabriel Nadeau-Dubois fait officiellement appel de sa condamnation d'outrage au tribunal prononcée par le juge Denis Jacques le 1er novembre dernier à Québec.
La demande d'appel de Gabriel Nadeau-Dubois a été déposée au palais de justice de Québec vendredi matin, a confirmé l'attaché de presse de M. Nadeau-Dubois, Renaud Poirier-Saint-Pierre.
La condamnation de l'ex-leader étudiant découle d'une poursuite intentée à son endroit par Jean-François Morasse, alors étudiant en arts plastiques de l'Université Laval et détenant une ordonnance de la cour lui permettant d'assister à ses cours à la suite d'une demande d'injonction qui lui fut accordée.
Dans son verdict, le juge Denis Jacques a donné raison à M. Morasse, affirmant que Gabriel Nadeau-Dubois avait profité de son passage au réseau RDI le 13 mai dernier pour «inciter les auditeurs à contrevenir aux ordonnances de la cour». M. Nadeau-Dubois était alors porte-parole pour la CLASSE.
Me Giuseppe Sciortino, avocat de Gabriel Nadeau-Dubois, s'était montré très critique par rapport au jugement rendu par le juge Denis Jacques. Selon lui, plusieurs conclusions sont «manifestement déraisonnables et manifestement erronées». «Il y a dans ce jugement plusieurs erreurs», avait-il déclaré au lendemain de la décision.
Lors des représentations sur sentences, l'avocat de M. Morasse, Me Maxime Roy, a réclamé une peine d'emprisonnement de 30 jours à Gabriel Nadeau-Dubois.