Les jumeaux Alex et Tommy Cornellier et leur frère aîné, Jérémy.

My Hidden Side: la sagesse de la jeunesse

À l'âge de 9 et 11 ans, trois frères fondent un groupe de musique dans leur sous-sol. Jusqu'ici, l'histoire vous rappellera probablement votre propre jeunesse. La différence, c'est que le trio pop-punk My Hidden Side est passé du domicile familial à la scène et aux studios d'enregistrement. Aujourd'hui âgés de 12 et 14 ans, Tommy, Jérémy et Alex Cornellier ont déjà participé à plus de 60 spectacles. Leur premier album, MHS, paraît aujourd'hui.
Le groupe s'est d'abord fait connaître par l'entremise du concours Clic ton band. Le grand prix : 10 000 $ et la première partie de Bad Religion au Festival d'été de Québec, le 6 juillet dernier. «C'était le plus gros public devant lequel on a joué, on se demandait comment ça allait se passer, mais finalement, ça a très bien sorti», explique Tommy. Le concours recelait également un autre intérêt : leur premier enregistrement a pu être entendu sur les ondes de Radio X pendant deux semaines.
Album en français
Tout comme leurs premières chansons, leur album éponyme MHS a été écrit exclusivement en français. S'ils espèrent se risquer à écrire dans la langue de Shakespeare afin de percer le marché international, ils préfèrent encore celle de Molière. «Quand on chante en anglais, on a encore un accent», indique Tommy. Jérémy ajoute que tous les jeunes de leur âge pensent d'abord à l'anglais lorsqu'ils veulent écrire des chansons, et qu'ils ont voulu se distinguer.
Auteurs, compositeurs et interprètes, les trois musiciens ont composé des textes étonnamment matures, qui explorent des thèmes à la fois très lourds, tels que le suicide, le deuil et l'alcool au volant, mais aussi universels. Leur premier vidéoclip, Vouloir partir, tourné entièrement à la Polyvalente de L'Ancienne-Lorette, vient d'être diffusé dans le cadre de la Semaine de la prévention du suicide. «Pour le single Vouloir partir, plein de gens venaient nous parler pour nous dire qu'ils avaient des idées suicidaires. On a aussi des amis qui ont fait des tentatives de suicide. C'est pour ça qu'on a décidé d'écrire une toune», révèle Tommy.
La chanson a suscité de fortes réactions. «Chaque jour, des gens nous écrivent pour nous raconter des histoires, il y en a beaucoup plus qu'on pense», raconte Jérémy, ajoutant que la chanson, si elle aborde un thème difficile, incite à garder espoir et à demeurer optimiste à travers les épreuves.
Les trois frères abordent à plusieurs reprises les thèmes de la mort et du deuil. La chanson Personne a été écrite en l'honneur de leur grand-mère décédée. «On ne voulait pas dire que c'était notre grand-mère [...], on parle plutôt de comment on se sent, on veut que les gens puissent s'identifier à la chanson.»
Cette volonté de rendre leurs textes universels se perçoit également dans leurs chansons plus «adolescentes», telles que Le droit d'exister, qui aborde l'émancipation et notre rapport à la critique. «[Les critiques], ça peut être autant à l'école qu'à la maison, avec les parents ou encore avec les amis. On est restés vagues. On n'a pas voulu parler des parents, car on aurait perdu une partie de ceux qui nous écoutent», précise Jérémy.
S'ils sont conscients que leur public-cible est principalement composé d'adolescents, ils sont persuadés qu'ils peuvent s'adresser à plusieurs générations. «Quand on écrit nos chansons, on veut que les gens aiment autant les paroles que la musique, et qu'ils retiennent le message qu'elles transmettent», résume Alex.
Du micro à la caméra
Très à l'aise et très professionnels devant les médias, les trois frères ont rapidement appris à oublier les caméras. Il le fallait bien, car pendant deux ans, un documentariste les suivra dans toutes leurs aventures. My Hidden Side : aux portes de la célébrité s'attardera à leur carrière naissante, mais aussi aux joies et aux difficultés qui parsèment cette difficile période qu'est l'adolescence. Suivant le groupe comme une ombre, le documentariste Jean Fontaine montrera également les dessous de l'industrie de la musique, filmant tous ceux qui s'impliqueront dans la carrière des frères Cornellier, qu'elle soit courte ou longue.