L'automobiliste a été arrêté pour conduite dangereuse et conduite avec les capacités affaiblies

Motocyclistes happés à Neuville: suspect remis en liberté

Le chauffard de 25 ans ayant happé deux motocyclistes la semaine dernière à Neuville, alors qu'il était possiblement en état d'ébriété, peut toujours conduire. Il a été remis en liberté, vendredi, malgré deux accusations de conduite dangereuse portées contre lui.
Keven Denis a recouvré sa liberté vendredi. Le jeune homme était détenu depuis le 27 septembre, jour où les policiers l'avaient arrêté en matinée pour conduite dangereuse et pour conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool.
Selon plusieurs témoins, le suspect «circulait à des vitesses folles et faisait des dépassements interdits», avait indiqué la Sûreté du Québec (SQ).
Dans ses manoeuvres téméraires, l'automobiliste a percuté deux motocyclistes, âgés de 52 et 55 ans, circulant sur la route 138. Les deux quinquagénaires ont subi d'importantes blessures, dont des fractures ouvertes.
Conduite dangereuse
Denis fait face à des accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles. Des accusations de conduite avec les capacités affaiblies pourraient s'ajouter. Des échantillons sanguins avaient été prélevés un peu plus de deux heures après l'accident. Les résultats démontrent que le jeune homme était tout juste sous la limite d'alcool permise. La Couronne a réclamé une expertise supplémenta ire afin de déterminer le taux d'alcoolémie exact au moment de l'accident.
Le juge Alain Morand a tout de même permis à l'accusé de recouvrer sa liberté, et même de conduire un véhicule à moteur sous certaines conditions. Denis pourra notamment utiliser une automobile pour se rendre au travail. Il demeurera chez sa tante en attendant la suite des procédures, prévues le 25 novembre.