Mélina Fradette et Samuel Jobidon sont tous deux finissants de l'école privée Mont-Saint-Sacrement.

Mont-Saint-Sacrement, une école pour jouer dehors

Perchée dans la montagne à Saint-Gabriel-de-Valcartier, le Mont-Saint-Sacrement (MSS) se donne davantage des allures de centre de villégiature que d'école secondaire. D'ailleurs, l'édifice ayant servi de chalet de ski dans les années 1940 loge également une auberge faisant le plaisir des amateurs de plein air. Endroit rêvé pour aller «jouer dehors», le MSS offre un programme sportif des plus diversifiés qui attire les élèves de la couronne nord de la région de Québec.
C'est avec le premier tapis de neige de l'automne sous les pieds et une brise du nord rappelant l'imminence de l'hiver que René Lavergne, responsable des sports, et Pierre-Olivier Horth, professeur d'éducation physique et entraîneur de basketball, ont décrit la vie sportive de leur école.
Avec 30 équipes de sports interscolaires, les Lynx du Mont-Saint-Sacrement font figure de modèle avec notamment leurs 12 équipes de basketball. Cependant, le programme de plein air est ce qui distingue l'école dans le paysage du sport scolaire.
Donnant en exemple le programme multisport, M. Horth a souligné que presque tous les élèves de première et de deuxième secondaire y sont inscrits. «Pour 18 avant-midi de l'hiver, ils choisiront entre le plein air, le ski ou la planche, le gym, le biathlon [en partenariat avec le Centre d'excellence Myriam-Bédard] et l'équitation», a expliqué le grand gaillard ancien du basketball Rouge et Or.
En plus, les étudiants peuvent s'inscrire à la concentration plein air et ainsi profiter de la nature pour quatre périodes sur un cycle de 10 jours. S'ajoutent des sorties comme le kayak de mer, le canoë de rivière et l'escalade de glace. Lors de l'une de ses aventures en kayak de mer près de Tadoussac, un groupe d'élèves a croisé la route d'une baleine à bosse. L'impressionnante vidéo se trouve sur le site Internet du MSS.
«Magnifique milieu»
Selon René Lavergne, tout le personnel y trouve également son compte. «C'est un magnifique milieu pour enseigner!» a-t-il lancé, précisant que plusieurs inscrivent à leurs tâches le sport interscolaire. «La majorité de nos entraîneurs sont d'ici, ça ajoute au sentiment familial.»
Le responsable des sports a également tenu à souligner l'organisation par son école d'un triathlon, dont la section de natation se fait dans le lac bordant l'édifice, et d'un pentathlon des neiges. Les meilleures équipes de l'épreuve hivernale iront d'ailleurs représenter les Lynx sur les plaines d'Abraham.
Samuel Jobidon et Mélina Fradette sont finissants de l'école privée située à quelques kilomètres au nord du Village vacances Valcartier. Le cheerleading se trouve aussi à l'horaire de l'adolescente. Ils témoignent du fort sentiment d'appartenance créé en partie par le sport. «C'est une famille ici, ça va certainement nous manquer», a fait savoir la souriante brunette.