Justin Bourque

Moncton: Justin Bourque condamné à 75 ans de prison

Justin Bourque, qui a plaidé coupable du meurtre prémédité de trois agents de la Gendarmerie royale du Canada plus tôt cette année à Moncton, a été condamné à une peine de 75 ans de prison sans possibilité de libération conditionnelle.
Le juge David Smith de la Cour du Banc de la Reine, au Nouveau-Brunswick, a livré son verdict vendredi, après une audience de détermination de la peine lors de laquelle Bourque a présenté ses excuses aux familles des agents tués.
Il s'agit de la peine la plus sévère à avoir été imposée au Canada depuis les dernières exécutions, en 1962.
Justin Bourque a plaidé coupable à trois accusations de meurtre prémédité et à deux autres de tentative de meurtre, en août.
Le jeune homme de 24 ans faisait face à une peine d'emprisonnement à vie obligatoire, de sorte que le juge Smith avait seulement à déterminer à quel moment il pourrait être admissible à une libération conditionnelle.
La Couronne souhaitait obtenir le maximum, soit 75 ans, en vertu d'une section du Code criminel qui avait été amendée en 2011.
La défense jugeait pour sa part que l'admission à la libération devait être fixée à 50 ans.