La candidate bloquiste dans Mégantic-L'Érable, VirJiny Provost

«Mon cell, un pénis, ben des chips»: une candidate bloquiste dans l'embarras

«Mon cell, un pénis, ben des chips.» Voilà ce que la candidate bloquiste dans Mégantic-L'Érable, VirJiny Provost, s'assurerait d'avoir avec elle en cas d'attaque nucléaire.
C'est Infoman qui a déterré sur Internet mardi la réponse fournie il y a un an par la jeune néophyte en politique à un internaute qui lui demandait sur le site ask.fm : «Si jamais quelqu'un nuke le monde, kess tu ramasse pour survivre? (3 objets).»
Le compte de la candidate de 18 ans sur le réseau social, qui permet à ses abonnés de poser des questions aux autres utilisateurs sur des sujets aussi variés qu'inusités, a depuis été désactivé. Toutefois, l'équipe du célèbre animateur de Radio-Canada a fait une capture d'écran permettant de retracer ses propos. On apprend également que Virginie Provost a changé son nom pour «VirJiny» il y a cinq ans et que celui-ci se prononce «comme celui de Ginny Weasley dans Harry Potter».
Il a été impossible de parler mercredi à l'auteure de la liste d'«objets» pour le moins particuliers, mais le Bloc québécois confirme qu'il s'agit bel et bien de sa candidate. «On va avoir une discussion avec elle et son équipe de campagne», a laissé savoir le porte-parole Dominic Vallières. La jeune femme ne sera toutefois pas réprimandée, ajoute-t-il.
Dans une entrevue accordée au Courrier Frontenac le 14 août, l'étudiante en Arts et lettres au Cégep de Thetford avait rejeté les critiques selon lesquelles elle était trop jeune pour se présenter aux élections. «Ce n'est pas parce que je vais avoir 19 ans dans un mois que je serai moins déterminée ou que j'aurai moins de volonté que quelqu'un qui a 30 ou 40 ans. C'est vrai que je suis jeune, mais je sais que je suis capable de le faire. Je crois en moi et en mon parti», avait-elle affirmé.
Le député sortant, le conservateur Christian Paradis, ne brigue pas de nouveau mandat dans Mégantic-L'Érable. L'ancien maire de Thetford Luc Berthold porte les couleurs du parti de Stephen Harper tandis que le libéral David Berthiaume et le néo-démocrate Jean-François Deliste tenteront de ravir le siège.