Anne Dorval dans Mommy

Mommy boudé aux Golden Globes

Mommy, de Xavier Dolan, ne figure pas dans la liste du meilleur film en langue étrangère des Golden Globes, dévoilée jeudi matin. Le réalisateur québécois est en bonne compagnie, puisque Incendies, Monsieur Lazhar et Rebelle avaient aussi été boudés avant d'être nommés aux Oscars. Dans les autres catégories cinéma, Birdman et Jeunesse (Boyhood) sont en tête de liste avec six et cinq nominations, respectivement. Wild, de Jean-Marc Vallée, a été ignoré, sauf pour Reese Whiterspoon (catégorie Meilleure actrice).
Xavier Dolan peut se consoler : les Golden Globes ne sont pas nécessairement un bon baromètre dans sa catégorie. D'ailleurs, deux films retenus sortent de nulle part : Gett: The Trial of  Viviane (Israël) et Tangerines (Estonie). Par contre, Force majeure (Suède), Leviathan (Russie) et Ida (Pologne) figurent parmi les favoris des experts pour les Academy Awards.
En fait, Denis Villeneuve, Philippe Falardeau et Kim Nguyen ont tous aspiré à l'Oscar, avant de faire chou blanc. Toutefois, Les invasions barbares de Denys Arcand, seul film canadien à avoir gagné l'Oscar dans cette catégorie, avait trouvé grâce aux yeux des votants des Golden Globes - sans toutefois gagner...
La presse étrangère à Hollywood a généralement plus de flair dans les principales catégories. Ainsi, Alejandro G. Iñárritu (Birdman) et Richard Linklater (Jeunesse) obtiennent des nominations pour le meilleur film, réalisateur et scénario. Tout comme, d'ailleurs, Wes Anderson pour L'hôtel Grand Budapest
Mais il y a tout de même des bizarreries. Ainsi, Le jeu de l'imitation est retenu comme meilleur film et scénario, mais on a ignoré Morten Tyldum comme meilleur réalisateur. On lui a plutôt préféré David Fincher (Les apparences), qui n'est pas dans la catégorie du meilleur film... Autre grosse surprise : Inter-stellaire de Christopher Nolan n'obtient aucune nomination...
Du côté des acteurs, les nominations dans la catégorie dramatique sont un copié-collé de celles de la Guilde des acteurs. Julianne Moore réussit l'exploit d'être en nomination pour deux rôles différents, ceux de Still Alice et de La carte des étoiles, du réalisateur canadien David Cronenberg, parce que les Golden font une distinction entre les drames et les comédies.
Les Golden Globes remettent aussi des prix pour le petit écran et il ne faut guère se surprendre si une télésérie dérivée d'un film - Fargo - fait une entrée fracassante avec quatre nominations. Martin Freeman (Bilbo en personne) et Billy Bob Thornton sont d'ailleurs nommés pour le meilleur acteur (télésérie), tout comme deux autres vedettes du grand écran, Matthew McConaughey et Woody Harrelson, pour True Detective. Mark Ruffalo, considéré pour son rôle de soutien dans Foxcatcher, complète cette catégorie pour The Normal Heart.
Sinon, pour ce qui est des séries dramatiques, les nominations sont pratiquement les mêmes que l'an passé si ce n'est l'ajout de la très populaire Game of Thrones, qui sera en lice avec The Affair, Downton Abbey, The Good Wife et House of Cards
Une surprise toutefois : Mad Men est complètement blanchi pour sa septième saison.
La cérémonie animée par Tina Fey et Amy Poehler se déroulera le 11 janvier prochain.