«Je ne suis pas là pour pogner ou pour séduire qui que ce soit, mais pour construire une oeuvre», annonce Edmé Étienne. Le poète punk et autodidacte prépare Un autre tas de marde sur le tapis rouge, récital inspiré de son nouveau florilège Amours cardiaques, viandes hachées et autres tendresses, à l'AgitéE, le 6 mars à 20h.

Mois de la poésie 2014: trente et un jours pour se laisser toucher

De la lecture publique organisée autour d'une tasse de thé à la performance clandestine réservée aux adultes ouverts d'esprit, la programmation du Mois de la poésie offre un grand éventail d'activités. Quelque 200 artistes, toutes disciplines confondues, en proposent plus d'une soixantaine entre le 1er et le 31 mars.
Chic ou trash, naïve ou libertine, classique ou inédite, la poésie baigne tout. Elle est l'image qui donne naissance à la langue, l'absolu que chantent les poètes. «La poésie est un état et notre travail consiste à faire vivre cet état, à le communiquer», clame Isabelle Forest, directrice artistique du Mois de la poésie 2014.
Rassurez-vous, personne ne viendra cogner à votre porte pour vous réciter un poème. Mais il n'est pas impossible que la poésie vous rattrape au moment où vous vous y attendez le moins, au coeur de votre quotidien. En faisant votre marché, par exemple.
Sachez-le, la poésie, ça se déguste. Il suffit de se rendre au IGA Deschênes, 255, chemin Sainte-Foy. Du 20 au 23 mars, à compter de 13h, Stéphanie Lapointe vous attendra à son kiosque pour vous proposer une mise en bouche.
Aiguilles à tricoter
Les organisateurs entendent réellement faire la preuve que la poésie, c'est plus qu'un ensemble de vers imprimés sur les pages d'une petite plaquette. La poésie des noeuds, une activité animée par Geneviève Boudreau et Mireille Gagné, le 9 mars à 14h et les 12, 19 et 26 mars à 19h à la bibliothèque Gabrielle-Roy, fera rimer textile avec figure de style. C'est gratuit et on vous suggère d'apporter vos aiguilles à tricoter et votre laine.
Le 21 mars, journée mondiale de la poésie, le Grand troc de mots animé par Marie-Claude de Souza, poète ambulante, s'installera sur la rue Saint-Joseph à partir de 15h. Bienvenue à tous, les discrets comme les volubiles. À 17h, au Studio P, on procédera à la remise du prix Jean-Noël Pontbriand 2014 en présence de Michel Pleau, nouveau poète officiel du Parlement canadien (entrée : 10 $; réservation obligatoire au 418 525-0305, poste *6027). Au même endroit, à 20h, suivra la Nuit de la poésie, une activité gratuite et au cours de laquelle une trentaine de poètes prendront la parole.