INSTRUMENTAL/BANDE SONORE, Solo, Michel Cusson

Michel Cusson: le guitariste à tout faire ***1/2

Michel Cusson, qu'on a pu voir à l'oeuvre durant les belles années d'Uzeb et qui s'est ensuite lancé dans une prolifique carrière du côté des bandes sonores, propose un nouvel album.
L'offrande s'intitule Solo, tout simplement parce que le musicien s'est chargé de l'ensemble de l'instrumentation, armé de sa six-cordes.
Cusson y met de l'avant des titres aériens empruntant parfois à la world, parfois à la folk, et qui respirent suffisamment pour qu'on y colle les images que l'on souhaite.
Chaque pièce s'articule autour d'un thème et brille autant par le jeu du guitariste que par les textures sonores qu'il met de l'avant.
S'il est un bémol, c'est peut-être qu'on tend à rester dans les mêmes tempos et dans le même ton ambiant, propre aux bandes sonores, hormis en fin de parcours, où Cusson y va d'une composition plus rock avec The Best of Us Are Damaged, dont l'intro évoque celle de Sorrow, de Pink Floyd.
Ça n'en reste pas moins un heureux retour sur album pour cet artiste qui évolue trop souvent dans l'ombre.