Sur la photo de gauche, les criminalistes passent les poubelles de la 123e Rue au peigne fin pour trouver des indices, près de la voiture blanche où a été retrouvé Hygin Veilleux.

Meurtre d'un chauffeur de taxi en Beauce: le mystère persiste

Le mystère entourant la mort tragique du chauffeur de taxi Hygin Veilleux à Saint-Georges plane en Beauce, alors qu'après avoir sollicité l'aide de la population, la Sûreté du Québec (SQ) est toujours à la recherche d'informations utiles pouvant servir à élucider le meurtre et mener, éventuellement, à l'arrestation d'un suspect dans cette affaire.
<p>Daniel Desmarais, capitaine directeur du poste SQ Beauce-Sartigan et Ann Mathieu, sergente aux communications de la SQ</p>
«L'enquête se poursuit. Peu d'indications ont été transmises à la centrale d'information criminelle», a indiqué en fin d'après-midi, dimanche, la porte-parole de la SQ, Ann Mathieu.
Lors d'un point de presse tenu plus tôt en matinée, la sergente avait fait part aux médias du tracé du dernier parcours emprunté par le chauffeur de 73 ans, entre 9h15 et 10h15, vendredi.
Cette dernière course a eu lieu à la suite de la réception d'un appel de service logé à partir d'une cabine téléphonique située à proximité à l'angle de la 2e Avenue et de la 123e Rue à Saint-Georges.
De la 2e Avenue, le chauffeur de taxi aurait emprunté le boulevard Lacroix, se serait dirigé par la
20e Rue pour gagner le rang Saint-Charles afin de se rendre à Beauceville, où il aurait circulé avant de revenir à son point de départ sur la 2e Avenue à Saint-Georges, à l'endroit où la découverte de son corps a été faite près de 24 heures plus tard.
Pour un habitué de l'endroit, ce tracé n'a rien de particulier. Le boulevard Lacroix constitue l'une des principales artères de Saint-Georges. Il traverse la ville du sud au nord. Perpendiculaire, la 20e Rue permet de monter plus à l'est pour rejoindre, notamment, le rang Saint-Charles. Ce rang, parallèle au boulevard et à la route 173 qui longent la rivière Chaudière, est peu habité. Il se rend jusqu'à la route du Golfe à Beauceville, à la hauteur des embranchements de l'autoroute 73. Pour faire l'aller-retour entre Saint-Georges et Beauceville, on compte habituellement une trentaine de minutes.
Informations demandées
Ann Mathieu en appelle à la vigilance de toute personne ayant pu voir la Kia blanche, une automobile de l'année que venait d'acquérir M. Veilleux, circuler dans les parages.
«Toute information sera prise en considération. Quelqu'un a-t-il observé une conduite particulière ou se souvient-il d'un détail qui vendredi semblait anodin, mais qui dans le contexte actuel peut s'avérer très important?» demande la porte-parole de la SQ.
Tout renseignement peut être transmis au 1 800 659-4264.
La police cherche également des indications quant à la ou les personnes ayant demandé un taxi à partir de la cabine téléphonique située sur la 2e Avenue.
«Ce que nous pouvons présumer, c'est que cette ou ces personnes auraient pu monter à bord du taxi. Nous souhaitons leur parler», dit Ann Mathieu.
Le corps de Hygin Veilleux portait des traces de violence quand il a été trouvé à bord de son véhicule, confirme la police.
«On ne peut pas aller plus loin, ni préciser quoi que ce soit à ce sujet à ce stade de l'enquête. Il y aura autopsie en début de semaine à Montréal. L'homme, qui est sans histoire apparente, à moins que l'enquête ne démontre qu'il en est autrement au cours des prochains jours, semble être un bon citoyen, âgé de 73 ans, apprécié des siens, qui gagnait sa vie en faisant du taxi», termine-t-elle.