Après cinq jours de battues dans des conditions difficiles, les policiers avaient trouvé le corps de Chantal Demers le 11 mai, dans un secteur boisé de Saint-Raymond de Portneuf.

Meurtre de Chantal Demers: Victor Poirier sera accusé

Le récidiviste Victor Poirier sera finalement accusé jeudi du meurtre au premier degré de Chantal Demers, a appris Le Soleil.
<p>La victime, Chantal Demers</p>
<p>L'accusé, Victor Poirier</p>
Après trois mois d'enquête de la police de Québec, la poursuite est en mesure de déposer la plus grave accusation prévue au Code criminel.
Dans le mandat d'arrestation obtenu par Le Soleil, on peut lire que, selon les policiers, Victor Poirier aurait commis le meurtre «le ou vers le» 3 mai.
C'est ce jour-là que, selon des témoins, Chantal Demers et Victor Poirier, en couple depuis le début du printemps, se seraient violemment disputés.
La dame de 46 ans, originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage, avait d'ailleurs appelé sa fille en pleurant pour lui demander de l'aide. Victor Poirier avait aussitôt rappelé pour nier tout problème. Chantal Demers n'a jamais été revue à partir de ce moment.
Après cinq jours de battues dans des conditions difficiles, les policiers ont trouvé le corps de Chantal Demers le 11 mai, dans un secteur boisé de Saint-Raymond de Portneuf. Partiellement recouvert de feuilles et de branches d'arbre, le corps reposait près du rang Saint-Mathias, à quelques kilomètres de l'endroit où Victor Poirier avait été arrêté dans sa voiture, quatre jours plus tôt.
Une autopsie a confirmé l'identité de la mère disparue et fourni certains éléments aux enquêteurs.
Pluie D'accusations
Victor Poirier a d'abord été accusé en mai de voies de fait causant des lésions sur la personne de Chantal Demers, et de non-respect de conditions. Il est détenu depuis le début des procédures.
À la fin juin, le procureur de la Couronne, Me Jean-Simon Larouche, a autorisé 17 nouvelles accusations contre Victor Poirier pour des gestes violents répétés qui auraient été commis envers quatre anciennes conjointes depuis 2011.
L'homme a été accusé de voies de fait ayant causé des lésions, de voies de fait armées, de multiples agressions sexuelles, de menaces de mort et de harcèlement. Les crimes allégués seraient survenus à Québec, à Montréal, à Sainte-Anne-de-Beaupré et ailleurs en province. À une occasion, Poirier aurait blessé sa compagne en utilisant un cendrier.