Selon la Sûreté du Québec, l'alcool pourrait être à l'origine du drame.

Meurtre à Mont-Joli

Un meurtre a été commis à Mont-Joli, au Bas-Saint-Laurent. Le corps inanimé de Stéphane Plourde, 41 ans, a été découvert jeudi, peu après le dîner, dans une maison de chambres du boulevard Jacques-Cartier. La victime est un citoyen de l'endroit.
«C'est un individu, dont on ne connaît pas le lien avec la victime, qui s'est présenté au logement de l'homme parce qu'il avait affaire à lui, raconte l'agent d'information de la Sûreté du Québec (SQ), Claude Doiron. Il a découvert la victime inerte, gisant au sol. L'individu a fait appel aux policiers de la Sûreté du Québec. Le constat de décès a été fait sur place par les ambulanciers.» 
Le sergent Doiron confirme que les premiers éléments de preuves constatés sur les lieux ont permis à ses collègues de conclure à un homicide. «La victime présentait des blessures au haut du corps, décrit-il. Pour l'instant, nous ne pouvons fournir d'information sur le type d'arme utilisée.»
L'enquête a été confiée au bureau des enquêtes régionales de la SQ à Rimouski, conjointement avec le service des crimes contre la personne de Québec. Un périmètre a été érigé autour de la scène de crime et un poste de commandement mobile est posté devant la maison de chambres. La police a fait appel à l'expertise des techniciens du laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale de la SQ à Montréal, qui collaborent avec des techniciens en identité judiciaire.
«La victime n'est pas connue des policiers, indique le porte-parole de la SQ. On rencontre des voisins et de possibles témoins afin de tenter d'élucider ce crime. L'enquête suit son cours.»