James Hetfield, chanteur de Metallica, en concert à Québec en 2004.

Metallica à Québec le 31 octobre

C'est maintenant officiel, la bande du chanteur James Hetfield s'amène à Québec le 31 octobre pour un spectacle présenté au Colisée Pepsi dans le cadre de la tournée World Magnetic Tour.
Si le passé est garant de l'avenir, les fans du groupe culte metal devront faire vite pour se procurer des billets, en vente le 4 avril. À moins que l'annonce d'une supplémentaire enlève un peu de pression aux guichets.
Au fil des ans, Québec est devenue un incontournable pour Metallica. Comme l'avait lui-même dit le leader du groupe, à peu de choses près, Québec leur appartient. À certains égards, on doit lui donner raison.
Il n'y a qu'à prendre en compte les ventes, à l'automne 2008, du neuvième et plus récent album du groupe, Death Magnetic. Avant Toronto, Vancouver et Montréal, Québec arrivait en tête de lice pour le nombre d'exemplaires vendus. En seulement trois jours, 8900 CD avaient trouvé preneur dans la capitale, soit environ 10 % des 82 000 écoulés au pays.
Christine Montreuil, porte-parole du Groupe spectacles Gillett, explique que la vente des billets est prévue le 4 avril, à moins d'un changement de dernière heure. «On attend de finaliser quelques papiers avant de rendre la date officielle.» N'empêche, la date du samedi 4 avril était déjà inscrite, hier, sur le site officiel du groupe.
Une supplémentaire?
Mme Montreuil ajoute qu'il est encore beaucoup trop tôt pour envisager une supplémentaire. Techniquement, la chose semble possible puisque le calendrier de tournée prévoit la prochaine représentation après Québec seulement le 9 novembre. Auparavant, le grou­pe se produira le 29 octobre à Ottawa. Il sera à Montréal le 19 septembre.
Un second spectacle à Québec serait aussi envisageable pour la simple raison que c'est ce qui s'était produit en 2004 pour la tournée Madly in Anger with the World. La formation californienne s'était alors produite devant 28 000 spectateurs en deux soirs. À l'époque, elle revenait après sept ans d'absence et de multiples rumeurs de séparation.
À ce jour, seule Céline Dion a réussi à en faire autant en février dernier, tout comme System of a Down, autre groupe qui colle bien à l'image rock de Québec.