Le Mezzé

Mes coups de coeur 2013

Voici mes coups de coeur du côté des restos ouverts dans la dernière année.
<p>Petits creux &amp; grands crus</p>
<p>Pur Sang Bistro Grill</p>
1. Le Mezzé
Longtemps, j'ai été en deuil de La Taverna dans la rue Scott. Depuis le printemps, je ne porte plus le noir par affliction : un authentique restaurant grec a ouvert rue Saint-Paul. Revenu de la République hellénique, Andrea, le grand frère de George Papadeas, et Petra, sa douce, ont repris le flambeau avec constance. Les recettes de sa grand-maman sont toujours à l'honneur ainsi que des mezzés (tapas grecs) qui illustrent à quel point la cuisine grecque s'avère à la fois fine et santé. Je monterais l'Acropole sur les genoux pour les fameux calmars farcis et les crevettes vendues à la livre. Une mention spéciale pour la feta frite arrosée de miel Attiki le plus aromatique qui soit.
299, rue Saint-Paul, Québec; tél. : 418 692-5005
2. Petits creux & grands crus
De mon premier appartement jusqu'à récemment, j'ai vécu à proximité de l'avenue Cartier. Durant toutes ces années, j'ai pesté contre l'absence d'un bar à vins - avec du choix - où s'arrêter après le boulot. Ma patience a été récompensée avec Petits creux & grands crus. Pas qu'on y mange élaboré avec des étincelles dans les yeux, mais le boire, essentiellement en importation privée, est bon. On sait ce qu'il y a dans la bouteille et de quoi elle est faite. L'équipe en salle cause vins avec l'éloquence des cavistes de l'Hexagone tout en étant, comme un vin jeune et sur le fruit, accessible. Ici, on ne vous fait pas la morale si vous grignotez. C'est même encouragé par l'entremise de planches gourmandes (fromages affinés, charcuteries, poissons fumés, etc.) à partager au lieu du panier de chips emblématique du 5 à 7 d'entrée de gamme.
1125, avenue Cartier, Québec; tél. : 581 742-5050
2. Pur Sang Bistro Grill
Après Toast! et SSS, leur petite nappe, le chef Christian Lemelin et son associé Stéphane D'Anjou ont lancé un concept de grilladerie qui sort du triptyque steak-patate au four-chou-fleur à la vapeur. La crème sure, ici, c'est le foie gras. J'exagère un brin, mais c'est pour souligner à quel point il y a différentes manières de présenter du boeuf Angus. Plus que du bovin, Pur Sang sert aussi de la bajoue de veau, du suprême de canard et du poulet de Cornouailles grillés sous la flamme au charbon de bois. Surtout, la carte se démarque par le choix d'entrées chaudes et froides où les traditionnels escargots prennent un sérieux coup de jeune en cassolette gratinée à la fleur d'ail. C'est rare que j'insiste sur les desserts. Dans ce cas-ci, il est impératif de se garder au moins une petite place pour la tarte du moment.
830, boulevard du Lac, Lac-Beauport; tél. : 418 841-1787
3. Le Quai 19
Après Arnaud Marchand et Guillaume St-Pierre, pour ne nommer que les candidats de Québec de l'émission Les chefs!, c'est au tour de Dominic Jacques de «venir au monde». Le discret gagnant de la finale 2012 est visiblement à l'aise au Quai 19, et son assurance est perceptible à la grande qualité de ses plats. Des plats de cuisine fraîcheur construits, réfléchis et à base de produits de saison comme les pétoncles et les huîtres qu'il sait particulièrement valoriser. En résistance, il joue sur le réconfort avec les braisés «hors de l'ordinaire» grâce à des garnitures végétales comme l'embeurré de choux aux lardons. Fantaisiste à ses heures, il amalgame en surf & turf à sa façon le boudin blanc et les crevettes tigrées. Discret, je disais, mais dans le coup!
48, rue Saint-Paul, Québec; tél. : 418 694-4448
<p>Bello Ristorante</p>
<p>Crack Grill-Cheese</p>
4. Bello Ristorante
Une belle découverte que le Bello. Son propriétaire, Yannick Parent, qui a grandi dans le giron du Portofino et du Savini qu'il vient de racheter, a réussi à créer une formule autonome. Le Bello n'est pas le Savini et vice-versa. Entre vous et moi, c'est ce qui m'a plu, ce parti pris moins bling-bling, plus axé sur le travail autour de l'assiette que sur l'atmosphère. Ainsi, la nourriture présente un très bon rapport qualité-prix, les convives s'entendent parler (et penser!) et le service est courtois. Un trait distinctif : à ma connaissance, la carte la plus variée de risotto, dont le classique al pinoli avec petits pois, noix de pin, menthe et mascarpone.
73, rue Saint-Louis, Québec; tél. : 418 694-0030
6. Mention spéciale pour deux snacks spéciaux
Plus encore que le bouillon de poulet, le grilled-cheese soigne les bobos de l'âme et bouche un coin. C'est l'en-cas universel et unisexe qui rallie «le roi, la reine et le petit prince...» - comme dans la comptine. De L'original (cheddar, mozzarella, Monterey Jack) jusqu'au dernier-né au moment d'écrire ces lignes, Le Gangnam style (porc mariné à l'érable, provolone, mayo teriyaki), les grilled-cheese de chez Crack n'ont pas de limites. Soyez «cochon» ou restez chez vous. À La Luncheonette, ce sont les fromages québécois qui s'invitent entre deux tranches de pain grillé. On y va aussi pour les soupes qui ont du corps et des légumes dedans! Pas juste de l'eau ou de la crème.
Crack Grill-Cheese, 1804, 1re Avenue, Québec; tél. : 581 742-0878
La Luncheonette, 199, rue Saint-Joseph Est, Québec; tél. : 581 742-4866
>> À cheval entre les ans
IX [pour bistro] à Limoilou a ouvert en 2012, mais je l'ai découvert «en retard» en avril 2013. C'est un cas de conscience. J'aurais été gênée de ne pas saluer l'homme-orchestre Benoît Lemieux, âme, chef, serveur et créateur de la beurrée de crème foie gras, cassonade et quinoa. C'est fait.
1104, 18e Rue, Québec; tél. : 418 914-8525
Beaux souvenirs de 2013
Un beau moment, prise 1
J'ai eu le privilège de luncher Chez Boulay avec Steven Raichlen, de passage à Québec pour présenter son premier roman et un livre de BBQ. N'allez pas croire que le maître du gril et ex-chroniqueur vins à JQ magazine ne parle que de T-bone. C'est un épicurien qui vous entretient sur les grands vins français, du terroir du Maine et de littérature.
Un beau moment, prise 2
À l'automne, la chef Marie-Chantal Lepage a lancé un cycle de repas cuisinés avec quatre mains avec des chefs amis. Après Jérôme Ferrer (Europea), c'était au tour de la chef Helena Loureiro du Portus Calle de transporter le Portugal chez MC Chef. Croquettes de morue comme à Lisbonne et une pieuvre grillée qui redorait la réputation si souvent malmenée du mollusque, c'était de la grande cuisine portugaise.
Le serveur aux petits soins
Comme en 2012, un prénom seulement, Pierrot. D'abord, il me rappelle Jean-François, «mon» coiffeur. Quand je vais le voir, c'est souvent pour un cas d'«aide humanitaire» avec ma tignasse. Lui, je le vois souvent. Il m'appelle Steph. Pierrot, je l'ai vu trois fois dans ma vie comme trois souhaits exaucés. Chaque fois, il se souvient de moi, parce qu'il a la mémoire de ses clients... et que je suis sympa! J'admire son allure de dandy moderne, sa maîtrise de la carte et ses accords avec les vins qui sont sur la coche. Vous voulez le rencontrer? Allez au resto Les Labours (Baie-Saint-Paul).
Le sommelier, Jean Moffet, Panache
Qui que vous soyez, Jean Moffet maîtrise avec grâce et surtout sans flagornerie l'art de vous faire sentir exceptionnel. Ses descriptions des vins et de leurs cépages sont des voyages dans les différents terroirs. Un gentleman.
Le décor le plus intemporel
Le Sapristi est le fils des Trois Garçons. Dans l'ancien Chantauteuil, le concept de trattoria italo-québécoise constitue un lifting réussi d'un lieu sans en diminuer le charme d'hier. L'un des trois mecs du trio, Francis Gauthier, est le fils de France Gauthier, femme de bon goût derrière les décors des restos du Groupe Restos Plaisirs. J'ignore si c'est un fils à maman, sauf qu'il a dû faire appel à elle pour les guider. Il y a des signatures qui ne s'imitent pas.
Sapristi Bistro-Bar, 1001, rue Saint-Jean, Québec; tél. : 418 692-2030
Et c'est pas fini...
D'autres ouvertures sont à surveiller en 2014. Il y a bien sûr Le Tournebroche, le projet de rôtisserie du chef Stéphane Roth et de Guy Collin du Patriarche, et l'intrigante Nina Pizza, installée dans l'ancien Grain de riz sur la rue Saint-Anselme. Prononcez-le à l'italienne avec du «n» dans la bouche. J'adore! Également dans le radar, La Tanière, qui s'installe - une deuxième adresse - dans l'ancien Moss. Entre-temps, Les Frères de la Côte aura traversé de l'autre côté de la rue Saint-Jean en prenant soin de ne pas perdre son âme en chemin. Quant au Château Frontenac, on fait le point le 18 janvier avec le chef Stéphane Modat, en pleine création pour la réouverture printanière.