Merci aux Ravens et aux Buccaneers

Même si les Saints de La Nouvelle-Orléans et les Chargers de San Diego ont montré les dents au quatrième quart, samedi et dimanche, il faut reconnaître que les 45 premières minutes de leurs affrontements respectifs avaient clairement été l'affaire des Seahawks et des Broncos.
La logique a été respectée en fin de semaine alors que les favoris ont remporté les quatre rencontres présentées lors des finales de divisions de la Ligue nationale de football. La défensive hermétique des Seahawks, l'efficace jeu au sol des Patriots, l'équilibre des 49ers et le jeu méthodique des Broncos ont permis à ces quatre formations d'accéder aux deux finales de conférence qui seront présentées dimanche à Seattle et à Denver.
Contrairement à la première fin de semaine des séries, les amateurs n'ont pas eu droit à une spectaculaire remontée ou encore à des matchs dont l'issue a été décidée dans les derniers instants parce que les quatre vainqueurs ont démontré qu'ils étaient nettement supérieurs à leurs rivaux.
Dimanche, le vétéran Anquan Boldin, des 49ers, a encore une fois démontré qu'il était à son mieux lors des matchs sans lendemain. Après avoir laissé son vis-à-vis Steve Smith capter une magnifique passe du quart-arrière Cam Newton pour procurer les devants 7-6 aux Panthers dans les premiers instants du deuxième quart, Boldin s'est mis en marche et il en a fait voir de toutes les couleurs à la ligne tertiaire de la Caroline pendant les 40 dernières minutes de la rencontre.
Même s'il en est déjà à sa 11esaison dans la NFL, Boldin joue encore avec la hargne d'une recrue et il n'était pas question pour lui de reculer devant les bravades des membres de l'unité défensive des Panthers. Après la majorité de ses huit attrapés (136verges), l'ailier espacé de 33 ans a d'ailleurs pris plaisir à narguer ses adversaires qui sont tombés dans le piège à quelques reprises.
Une précision : les Ravens de Baltimore qui sont dirigés par John Harbaugh - le frère de Jim, le coach des 49ers - ont obtenu seulement un choix de sixième ronde au repêchage d'avril dernier en retour de Boldin, qui a été échangé cinq semaines après avoir remporté le Super Bowl. Boldin a forcé la main des dirigeants des Ravens, qui éprouvaient alors toutes sortes d'ennuis à respecter le cap salarial, en refusant de renégocier son contrat et d'échelonner son salaire sur plusieurs années.
Dans l'autre clan, le quart Cam Newton a encaissé la défaite à son baptême des séries. Après une première demie convenable, «Superman» a amorcé à mi-chemin du troisième quart une longue série de jeux qui s'annonçait intéressante, mais qui a soudainement pris fin quand il a été victime de deux sacs consécutifs réussis par les explosifs secondeurs NaVorro Bowman et Ahmad Brooks, qui ont refoulé les Panthers au centre du terrain. Une interception de Donte Whitner a mis fin aux espoirs des protégés de Ron Rivera avec un peu moins de cinq minutes à écouler au cadran.
Un cadeau des Bucs
Samedi soir, le porteur de ballon LeGarrette Blount a réussi quatre touchés - un de moins que le record de Ricky Watters- pour permettre aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre d'éliminer les Colts d'Indianapolis 43-22.
Après avoir inscrit une paire de touchés et gagné 189 verges au sol dans le dernier match du calendrier régulier contre les Bills de Buffalo, le rouleau-compresseur de 6' et 250 livres est revenu à la charge en gagnant 166verges face aux Colts.
Une deuxième précision : le nouveau héros des Patriots a été acquis dans une transaction effectuée avec Tampa Bay au repêchage d'avril dernier en retour du demi offensif Jeff Demps - qui a participé à deux matchs avec les Buccaneers en 2013 - et d'un choix de septième ronde.
Blount avait auparavant connu ses meilleurs moments en Floride en 2010 et 2011, alors qu'il avait gagné 1007 et 781 verges au sol, avant d'être relégué à un rôle de réserviste en 2012 à la suite de l'entrée en scène de la recrue Doug Martin.
Finalement, je commencerais à me poser des questions sur la baisse de régime en attaque des Seehawks de Seattle si j'étais un de leurs partisans...