Marjorie Maltais: une chef au top

Vous vous souvenez de Marjorie Maltais, cette chef de Québec qui s'était rendue en finale de l'émission Les chefs! lors de la première saison en 2010? Elle devient la première Québécoise sélectionnée à Top chef, diffusé sur la chaîne M6 en France, parmi 14 candidats. Cette cinquième saison a entièrement été tournée l'été dernier, mais n'a pris l'antenne que lundi soir à la télé française.
C'est la production qui l'a invitée à se qualifier pour cette téléréalité culinaire suivie cette semaine par 3,2 millions de téléspectateurs. «Ils ouvraient le concours à la francophonie et ils voulaient une Québécoise. C'est grisant comme expérience, c'est grandiose», nous a confié la chef de 37 ans, qui ne peut dévoiler jusqu'où elle s'est rendue dans la compétition.
Elle admet qu'à Top chef, on est dans une autre catégorie, notamment parce qu'on a réinvité des chefs vedettes des saisons précédentes pour affronter les nouveaux candidats. «On est loin de la camaraderie des Chefs!. Là-bas, on se dit les choses en pleine face, et deux secondes après, on est chummy chummy. Dans le même esprit que dans la hiérarchie des cuisines françaises», confie la candidate, en connaissance de cause, puisqu'elle a travaillé six mois à Annecy, en Haute-Savoie, dans un établissement coté deux étoiles au Guide Michelin.
Alors que l'émission de lundi dernier était surtout consacrée au retour des anciens candidats, celle de lundi prochain s'attardera davantage aux nouveaux. Marjorie craint un peu la réaction des télé-spectateurs français, très durs sur les réseaux sociaux à l'endroit des candidats. «Il faut être un peu fêlée pour aller là-bas. Avant de partir, Jean-Luc Boulay m'a prévenue que je ne savais vraiment pas à quoi je m'exposais.» Et il y a l'accent québécois, que ne saisissent pas les Français. «Je suis sûre que je vais être sous-titrée.»
Au terme du tournage, elle dit n'avoir jamais vécu une expérience aussi stressante de sa carrière. «Chaque candidat est suivi par un journaliste toujours présent. Déjà, on perd tous nos réflexes, et en plus, il y a quelqu'un qui te parle tout le temps», raconte-t-elle. Contrairement aux Chefs!, où à peu près tout se déroule en studio, Top chef fait beaucoup voyager ses candidats. «Tout ce qu'on voit est magnifique, on ne sait jamais où on s'en va, ils gardent le suspense jusqu'au bout.»
Depuis la fin des Chefs! en 2010, Marjorie Maltais, maman d'un garçon de quatre ans, oeuvre surtout comme styliste culinaire et crée des recettes pour de grandes entreprises, en plus de cuisiner à Salut, bonjour! week-end à TVA. Il est possible de visionner Top chef à l'adresse m6.fr, dans la section Replay.
******************
<p>Contrairement aux films, il est très rare que des séries américaines comme <em>House of Cards</em> soient doublées au Québec, et encore plus qu'elles soient diffusées en même temps que l'originale.</p>
House of Cards encore doublée au Québec
Comme l'an dernier, la deuxième saison de la série américaine House of Cards sera diffusée dans une version doublée au Québec sur Netflix Canada. Sur le territoire canadien, tous les acteurs retrouveront leurs voix québécoises de la première saison, que ce soit Kevin Spacey, doublé par Jacques Lavallée, ou Robin Wright, par Anne Dorval. On achève ces jours-ci le doublage chez Technicolor à Montréal.
Les fans attendent avec impatience le retour de cette série grinçante sur le monde politique, dont les 13 nouveaux épisodes seront tous diffusés le 14 février sur Netflix. On s'affaire à pouvoir offrir la version québécoise le même jour, sinon peu de temps après le lancement.
Contrairement aux films, il est très rare que des séries américaines soient doublées au Québec, et encore plus qu'elles soient diffusées en même temps que l'originale. Nos diffuseurs se contentent la plupart du temps des versions doublées en France.
Jugée comme l'une des meilleures séries du moment, House of Cards a permis à Robin Wright de récolter la semaine dernière le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique pour son rôle de Claire Underwood.
*****
Les concessions de 19-2
Une publicité durant les Golden Globes, une autre bientôt pendant le Super Bowl; Bell Média mise gros sur 19-2, qui commence le 29 janvier sur Bravo. Le premier épisode sera même rediffusé à CTV le 30 janvier et le 1er février, question de mousser la série.
À une semaine de la première, le producteur Jocelyn Deschênes a admis hier avoir dû faire un certain nombre de concessions dans l'adaptation canadienne-anglaise. À la demande du diffuseur, on a augmenté le rythme en plus de sacrifier certains silences, marque importante de 19-2. Bravo, pour qui c'est une première série du genre, ne prendrait pas le risque de s'aliéner une partie du public anglophone, habitué aux séries d'action, a expliqué le producteur aux journalistes. Il affirme néanmoins avoir conservé le caractère humaniste et l'aspect poétique de l'oeuvre originale, des raretés dans le genre policier.
Si les personnages, tous anglophones, évoluent à Montréal, c'est que les corps policiers y fonctionnent tout autrement qu'ailleurs au pays. «Ce qu'on nous a dit, c'est que le contact direct humain comme nous l'avons dans 19-2, on ne voit pas ça ailleurs, où c'est plus formel», explique Jocelyn Deschênes. Il n'aurait pas été crédible non plus d'imaginer un policier de Toronto ou de Calgary boire durant ses heures de travail comme le fait Tyler dans la série, affirme le producteur, qui se réjouit d'avoir pu tourner dans la métropole, qui n'a jamais bénéficié d'autant de visibilité dans une série canadienne-anglaise.
Jocelyn Deschênes brasse de grosses affaires à Los Angeles, où il développe depuis presque quatre ans l'adaptation américaine de Mauvais karma, intitulée Bad Karma, avec une des productrices de Friends et le réalisateur de Malcolm in the Middle. Il a aussi scellé une entente avec Sony Pictures pour les droits de la série de livres Darkness Rising, de l'auteure canadienne Kelley Armstrong.
***
Série noire en difficulté
Nous n'étions plus que 391 000 à regarder Série noire lundi soir sur ICI Radio-Canada Télé, contre 1 303 000 pour Les jeunes loups à TVA. Une baisse dans les deux cas, plus dommageable pour Série noire, qui a perdu le quart de son auditoire. La voix arrive en tête des sondages de lundi avec 1 393 000 fidèles. Diffusée en français sur RDS2, la victoire historique d'Eugenie Bouchard aux Internationaux d'Australie a fait 157 000 heureux. RDS a pris la bonne décision de diffuser le match de ce soir contre Na Li sur sa chaîne principale également, après le hockey.