Le président du groupe J'ai ma place, Mario Bédard

Mario Bédard blanchi... après quatre ans d'enquête

Le comptable et fondateur de J'ai ma place Mario Bédard n'a enfreint aucune règle au code de déontologie de l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, conclut le syndic de l'OCPA, qui a rendu le résultat de son enquête plus de quatre ans après la demande de l'ex-conseiller municipal André Letendre.
En novembre 2009, l'ex-conseiller municipal André Letendre portait plainte à l'OCPA contre la firme de comptable Mallette, à laquelle sont associés Mario Bédard et ses collègues de Mallette, Alain Martineau et Jean-Guy Poulin. Ce dernier est représentant officiel du parti Équipe Labeaume.
M. Letendre estimait que ces comptables de Malette étaient trop étroitement liés à Québec, alors que leur entreprise était chargée de vérifier les états financiers de la Ville.
Dans une lettre datée du 15 janvier, la syndic de l'Ordre des comptables, Ginette Lussier-Price, conclut que les trois hommes n'ont pas enfreint les règles quant à leur indépendance. Tout en les invitant toutefois à la prudence, la syndic annonce qu'elle «ferme le dossier» et que «l'envoi d'une lettre de mise en garde assortie de commentaires devrait s'avérer suffisant dans les circonstances».