Le «citoyen souverain» Alain Painchaud

Mandat d'arrestation lancé contre le «citoyen souverain»

Le tribunal a lancé, lundi matin, un mandat d'arrestation contre Alain Painchaud, cet ingénieur de 45 ans qui considère sa résidence de la rue Sasseville dans le secteur Sainte-Foy comme une république souveraine.
C'est l'information rapportée par Radio-Canada au moment où le juge Michel Babin, qui préside le procès de l'accusé, devait rendre les résultats de l'évaluation psychiatrique de M. Painchaud.
Ce dernier est inculpé d'importation illégale de médicaments et d'entrave au travail d'agents des services frontaliers lors de son arrestation à l'aéroport international Jean-Lesage, en mars.
Le 24 novembre, il était arrêté dans un aéroport de Chicago parce qu'il ne détenait aucun passeport valide. Il semble que l'ingénieur voudrait demander l'asile politique aux États-Unis.
Il s'est autodéclaré citoyen souverain en 2013. Il rejette l'autorité des tribunaux et se dit persécuté par les autorités canadiennes.