Le duo Mathieu Campagna et Catherine Dorion offrira des brûlots poético-politiques sur une scène plongée dans le noir dans Fuck toute, du 5 au 7 mai.

Maison de la littérature: des débuts convaincants

Surfant sur la vague du succès de ses premiers mois d'existence, la Maison de la littérature propose une programmation touffue de plus de 60 activités pour l'hiver et le printemps.
De l'inauguration officielle, le 8 octobre, jusqu'au 31 décembre, près de 44 000 personnes ont poussé les portes de l'édifice de la rue Saint-Stanislas, anciennement la bibliothèque Vieux-Québec. Un beau succès pour un projet qui s'avérait «un pari risqué», reconnaît la responsable de la culture à la Ville de Québec, Julie Lemieux, «parce que c'était un gros investissement et qu'il n'était pas facile d'expliquer aux gens ce que serait la Maison de la littérature».
Un sondage mené en octobre par la Ville auprès de la population de Québec montre que les citoyens ont adopté le lieu littéraire puisque 49 % d'entre eux affirmaient savoir ce qu'est la Maison de la littérature.
Toutes ces données positives viennent à l'encontre de l'idée que les gens ne lisent plus, croit Julie Lemieux, qui note une hausse d'abonnements et de fréquentation dans l'ensemble du réseau des bibliothèques de Québec.
Activités
Parmi les activités proposées au cours des prochains mois, entretiens, résidences d'écriture, ateliers et spectacles sont au menu. Sur la scène littéraire, la femme de théâtre Véronique Côté reprendra le spectacle Territoires de tous les mondes, soulignant les 10 ans de la BAnQ, le 12 février. Le lendemain, le public aura droit à un brunch des plus intéressants puisque cinq lauréats des prix littéraires du Gouverneur général 2015, dont Nicolas Dickner, Patrick Doyon et Lori Saint-Martin, prendront place avec eux à la table.
Le chanteur Thomas Hellman s'installera pendant quatre soirs avec le spectacle Rêves américains : de la ruée vers l'or à la grande crise du 17 au 20 février.
Le mois de mars sera, quant à lui, teinté de poésie avec quatre événements mettant en lumière cet art.
Parmi les entretiens proposés, soulignons ceux avec l'écrivain Pierre Nepveu (le 9 mars), le bédéiste Michel Rabagliati (le 16 avril) et Larry Tremblay (le 28 avril), dont le texte L'orangeraie sera mis en scène au Trident du 26 avril au 21 mai.
Du côté des ateliers, celui du rappeur Webster, offert le 13 février, pique la curiosité.
Finalement, le duo Catherine Dorion et Mathieu Campagna offrira des brûlots poético-politiques sur une scène plongée dans le noir dans Fuck toute, du 5 au 7 mai.
Voir toute la programmation ici.