Dame Nature et les Grands-Feux Loto-Québec ont uni leurs forces samedi soir. Les premiers explosifs ont été déployés à 22h précises et le tout s'est terminé à peine avant l'arrivée d'un orage sur la capitale, vers 22h30. C'était la première soirée des Grands-Feux. Il y en aura tous les mercredis et samedis soirs jusqu'au 20 août.

Loto-Québec maintient sa commandite des Grands Feux

Les Grands Feux poussent un soupir de soulagement. L'organisation vient de recevoir la confirmation que sa commandite principale de 460 000 $ sera renouvelée par Loto-Québec pour cette année, malgré les compressions imposées aux sociétés d'État par le gouvernement.
La directrice générale des Grands Feux Loto-Québec, Hélène Bernard, a reçu il y a quelques jours la confirmation tant attendue. Loto-Québec, commanditaire principal des Grands Feux, reconduit pour 2015 son aide. «Loto-Québec a revu son portefeuille d'investissements. Et pour eux, les Grands Feux est un événement porteur parce qu'ils ont la visibilité qu'ils souhaitent.»
Les Grands Feux retenaient leur souffle depuis quelques mois puisque le Conseil du trésor a donné la directive aux sociétés d'État de réduire leur budget de commandites. Loto-Québec étant leur principal partenaire et le présentateur de l'événement, avec une contribution de 460 000 $, l'organisation des Grands Feux avait hâte de connaître le sort réservé à sa contribution.
Loto-Québec bénéficie de retombées des Grands Feux, souligne Mme Bernard. L'étude d'achalandage réalisée en 2013 a révélé que quelque 400 000 personnes s'étaient déplacées pendant les six soirs où les feux d'artifice illuminaient le ciel au-dessus du fleuve Saint-Laurent entre Québec et Lévis.
En 2015, les Grands Feux en sont à la troisième année de leur plan de développement mis en branle après leur repositionnement. En 2012, l'événement avait quitté le parc de la Chute-Montmorency en raison d'un manque d'achalandage et de problèmes financiers, puis avait été sauvé de justesse et transporté dans le port de Québec par une organisation renouvelée.
Et l'année prochaine?
Rien ne garantit que la commandite de Loto-Québec sera de retour l'an prochain, mais Hélène Bernard reste optimiste. «On est confiant qu'ils seront là. À la même hauteur, on ne sait pas mais on aura le temps de planifier en conséquence.»
Pour les prochaines années, les Grands Feux seront appelés à encore se renouveler, au terme des trois ans de leur plan de développement. Pour le moment, Mme Bernard ne veut pas donner de détails sur les nouveautés, mais elle laisse une porte ouverte au retour de la compétition internationale, qui a été laissée de côté depuis 2012, même si ça n'est pas dans les plans à court terme. On poursuivra le virage techno qui permet aux spectateurs de vivre l'expérience des feux différemment grâce à leurs appareils intelligents.
Quant à l'année 2017, où Québec veut souligner par la venue de grands voiliers le 350e anniversaire de la Confédération, les Grands Feux seront là aussi. «Je ne peux pas dévoiler nos intentions, mais il y aura quelque chose. On fera partie de la fête», laisse-t-elle entendre.