Le propriétaire de la Résidence du Havre, Roch Bernier

L'Isle-Verte: les propriétaires sortent de leur mutisme

Demeurés silencieux depuis le début de l'incendie qui a ravagé la résidence du Havre à L'Isle-Verte dans la nuit de mercredi à jeudi, les propriétaires sont finalement sortis de leur mutisme, vendredi après-midi.
Par voie de communiqué, Roch Bernier et Irène Plante ont offert leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes. Ils ont aussi tenu à «remercier les pompiers, les ambulanciers et les intervenants qui ont contribué à sauver plusieurs vies».
Le couple propriétaire souligne que l'évènement est chargé en émotions. «Ils désirent assurer la population et de L'Isle-Verte que tous leurs efforts sont consacrés à supporter et à collaborer avec les autorités qui, jour et nuit, mènent présentement l'enquête et accompagnent les victimes», écrit-il.
M. Bernier et Mme Plante poursuivent en indiquant qu'il est trop tôt pour affirmer s'ils comptent ou non reconstruire la résidence, bien «qu'ils adoraient leur métier». Ils souhaitent pour l'instant mettre leurs énergies au transfert et au bien-être des résidents. C'est pourquoi ils ne prévoient pas accorder d'entrevue pour le moment, ont-ils fait savoir.
La première propriétaire de la résidence ouverte en 1997 avait une pensée émue pour ses deux successeurs. Line Boucher dit avoir eu confiance en Roch Bernier et Irène Plante - un «coeur sur deux pattes», selon elle - dès qu'elle les a rencontrés pour leur vendre la résidence pour personnes âgées.
«On croyait qu'ils étaient capables de faire quelque chose de bien, ç'a été le cas. Chaque fois que je passais à côté de la résidence, c'était comme mon bébé. J'étais fière de ça. Là, je perds mon bébé et je vois 30 personnes qui meurent au-dessus, je suis pas bien», a exprimé Mme Boucher au Soleil. «Jamais j'aurais pensé qu'une affaire comme ça allait arriver», laisse-t-elle finalement tomber.