Blood, Lianne La Havas

Lianne La Havas: maturité et subtilité***1/2

Une voix puissante et riche, un penchant pour le soul, la vingtaine et la nationalité anglaise. Au moment de lancer son premier album, il y a trois ans, Lianne La Havas n'a pas échappé aux comparaisons avec Adele.
Certainement moins flamboyante vocalement que sa compatriote, La Havas montre une nouvelle fois avec son deuxième effort, Blood, qu'elle n'a pas grand-chose à lui envier au chapitre de la profondeur et de la maturité. Outre une parenthèse presque rock (Never Get Enough, toute en contrastes) et quelques titres plus pop ou propices aux prouesses vocales (What You Don't Do, Midnight ou le très solide extrait Unstopable), l'auteure-compositrice-interprète a brodé cette collection dans un désir évident de finesse et de subtilité.
Loin d'être racoleuses, les pièces aux qualités mélodiques indéniables se bonifient au fil des écoutes, portées par des arrangements qui ajoutent une belle patine à l'ensemble. Pour ceux qui passent par Montréal, Lianne La Havas se produira au Corona le 29 septembre.