Des artistes de Québec, de même que le maire Régis Labeaume, se sont réunis dimanche à l'Ampli pour réenregistrer la chanson-thème du Carnaval, Chanson du Carnaval.

L'hymne du Carnaval remis au goût du jour

Le Carnaval de Québec a une chanson-thème rafraîchie pour ses 60 ans. Des artistes de la région s'apprêtent à lui offrir un hymne à la We Are the World pour dépoussiérer le traditionnel Carnaval, Mardi gras, Carnaval!
Des artistes de Québec se sont réunis dimanche à l'Ampli pour réenregistrer la chanson-thème du Carnaval. Le maire Régis Labeaume et les sept duchesses y poussent la note aux côtés du chanteur des Respectables Sébastien Plante, Mélissa Bédard, Pépé et sa guitare, Valérie Amyot (La voix), le groupe Casabon, Midaz & Ellie, Amélie Nault, du duo I.No, et Marie-Pierre Bellerose, du groupe Midnight Romeo.
Le nouvel air, qui garde les mêmes paroles, a été composé par les Lost Fingers et le groupe Jah & I, ce qui lui donne un air à la fois reggae et manouche.
«On veut faire un genre de We Are the World où plein d'artistes font un bout de la toune. On va sortir une vidéo sur YouTube pour faire un clin d'oeil au concept. C'est pas le même sujet que la famine, on s'entend, mais il y a moyen de faire quelque chose dans ce sens-là», explique l'instigateur du projet, Frédéric Poitras.
Le propriétaire du Cercle tient à souligner que l'initiative se veut un cadeau au Carnaval et qu'elle est donc «entièrement bénévole». L'idée de départ était de «faire quelque chose pour que le peuple se réapproprie la fête et que le Carnaval redevienne un carnaval».
«C'est vraiment au nom du fait qu'on a tous aimé le Carnaval, on est tous un peu déçus du Carnaval, on n'y va plus. Cette année, il se passe de quoi avec le 60e anniversaire, on a décidé de faire preuve de bonne volonté, d'ouverture d'esprit et de générosité», résume Frédéric Poitras.
Jugeant que la chanson-thème «a mal vieilli» depuis sa création en 1954, sa modernisation s'est imposée d'elle-même, explique-t-il. Le retour des duchesses après 18 ans d'absence permet aussi, selon lui, de redonner un sens aux paroles originales.
«Ça va être une belle chanson, elle va être bien faite. D'après moi, on va scorer avec, je suis vraiment fier», exprime Frédéric Poitras, qui a été candidat d'Équipe Labeaume aux dernières élections municipales. «Ça fait un genre de rocksteady manouche pour le Carnaval, ça ramène de la chaleur.»
Croisé à l'enregistrement, le maire Régis Labeaume disait avoir été convaincu de chanter pour «faire sa part et montrer aux autres que le Carnaval est en train de changer». «J'ai deux choix : ou je fais du lip-synch ou je me laisse enterrer», a-t-il rigolé, en se demandant s'il devait être rebaptisé «Reg Marley».
Le maire semble rassuré par les changements qui s'opèrent au sein du Carnaval. «Ça se fera pas toute la première année, mais ça s'en vient. La volonté est claire», juge-t-il.
La nouvelle chanson du Carnaval devrait être dévoilée sur Internet d'ici la fin du mois. D'autres artistes de Québec pourraient joindre l'aventure d'ici là.
Avec la collaboration de Valérie Gaudreau