À l'Hôtel de Glace, Peter del Vecho, producteur, et Michael Giaimo, directeur artistique du film La reine des neiges, (Frozen). Le film a mérité deux Oscars: celui du meilleur long métrage d'animation et celui de la meilleure chanson originale, Let It Go, interprétée par Idina Menzel.

L'Hôtel de Glace de Québec inspire Disney

L'Hôtel de Glace s'est donné un petit air de Hollywood du Nord, lundi, alors que l'équipe de La reine des neiges (Frozen) était sur place pour des entrevues promotionnelles. Disney a mis le paquet pour la sortie en DVD du film doublement oscarisé. Et l'hôtel éphémère de Québec a été choisi à dessein, car il a été «une grande source d'inspiration» pour les réalisateurs Chris Buck et Jennifer Lee.
<p>La princesse Elsa étant en exil, sa soeur Anna partira à sa recherche, accompagnée entre autres d'Olaf. Le rigolo bonhomme de neige a été sculpté lundi à proximité de la tente blanche où les réalisateurs enchaînaient les entrevues.</p>
Lundi, Chris Buck (Les rois du surf, Tarzan) avait l'impression de boucler la boucle. Il est venu une première fois il y a cinq ans «pour faire de la recherche». À cette époque, le réalisateur n'avait qu'une vague idée d'une structure de glace et de neige qui se retrouverait dans le film. «C'était tellement impressionnant. La direction artistique est revenue, il y a deux, trois ans, pour tourner des vidéos, voir comment la lumière transperce la glace, les réflexions... Il y a beaucoup de l'Hôtel dans le palais d'Elsa.»
Dans l'adaptation du conte de Hans Christian Andersen, Elsa est une princesse dotée de pouvoirs magiques qui se révèlent être une véritable malédiction : tout ce qu'elle touche se transforme en glace. Cette force maléfique se déclenchera contre son gré lorsqu'elle accédera au trône, la contraignant à l'exil, où elle construira son palais de glace.
Sa soeur Anna partira à sa recherche, accompagnée, entre autres, d'Olaf. Le rigolo bonhomme de neige a d'ailleurs été sculpté lundi à proximité de la tente blanche où les réalisateurs enchaînaient les entrevues. En tout, c'est 16 équipes télé et une dizaine de journalistes de la presse spécialisée internationale qui ont envahi les lieux en provenance de Los Angeles, se prêtant au contrôle maniaque de l'équipe Disney.
L'Hôtel de Glace avait d'ailleurs dû obtenir sa permission pour aménager une suite inspirée de la chambre des deux princesses, où se sont déroulées quelques entrevues. Malgré le froid pénétrant, les représentants de la direction artistique s'y sont prêtés de bonne grâce. L'équipe avait plusieurs raisons de se réjouir: La reine des neiges a dépassé le milliard de dollars aux box-office mondial et gagné deux Oscars, la semaine passée.
D'autant que le processus de création a été laborieux - et frustrant à bien des égards -, a raconté Jennifer Lee. Le jour de la cérémonie, elle y pensait constamment, et à toute l'équipe impliquée dans la production. «Je n'ai jamais été aussi nerveuse de ma vie. Ça a été une vague de joie et de soulagement quand nous avons gagné» dans la catégorie du meilleur long-métrage d'animation.
Pour Chris Buck, la victoire revêtait une signification bien particulière. Son fils s'est tué dans un accident d'auto au moment de la sortie du film. «Les derniers mois ont été très schizophréniques», a-t-il expliqué, alors qu'il oscillait entre la peine de la perte et la joie de la réussite «inespérée» du film. C'est au moment des remerciements aux Oscars qu'il s'est ouvert pour la première fois publiquement à propos de «l'ange gardien» de La reine des neiges. «Il aurait été tellement heureux. Et il aurait voulu que je continue» en sa mémoire.
Le film a aussi obtenu l'Oscar de la meilleure chanson originale, Let It Go, interprétée par Idina Menzel. Une victoire qui a réjoui le duo parce que c'est cette chanson qui leur a révélé les multiples facettes d'Elsa, alors qu'ils étaient bloqués sur le plan créatif.
Dans le contexte, être à l'Hôtel de Glace, lundi, «c'est une façon magnifique de conclure le périple de Frozen», a souligné Jennifer Lee. La reine des neiges sortira le 18 mars en DVD et en Blu-Ray.