Au Festival aérien de 1968, une course aérienne a été tenue, où six ou sept avions et leurs pilotes étaient venus de Reno, au Nevada. Les avions devaient courir autour de pylônes en acier coiffés d'un grand drapeau rouge.

L'hôte de divers spectacles aériens

L'aéroport de Québec a été l'hôte de divers spectacles aériens. Les premières manifestations de ce genre remontent à la fin des années 60.
En 1967, l'Aéro-club de Québec organise le premier Festival aérien. Les Golden Centennaires - les ancêtres des actuels Snowbirds - avaient offert leur prestation en plus de différents petits avions d'acrobatie.
Au spectacle aérien de l'année suivante, une course aérienne a été tenue, où six ou sept avions et leurs pilotes étaient venus de Reno, au Nevada. Les avions devaient courir autour de pylônes en acier coiffés d'un grand drapeau rouge.
Il faudra attendre en 1985 pour le retour d'un spectacle aérien à l'aéroport de Québec. Les Ailes québécoises - l'association de pilotes privés et de propriétaires d'avion - organise alors le Festival aérien qui s'est tenu chaque deux ans, durant les années impaires, en alternance avec le Spectacle aérien de Bagotville, au Saguenay.
En 1999, la Fondation Maurice Tanguay a pris l'événement complètement sous son aile. Rebaptisée Spectacle aérien international de Québec, l'activité s'est toujours déroulée durant les années impaires jusqu'en 2003.
Un échange avec les organisateurs du spectacle de Bagotville a eu lieu en 2005 pour que l'événement soit tenu durant les années paires afin de coïncider avec le 400e de Québec en 2008.
<p>Le spectacle aérien de 2008 a attiré 160 000 spectateurs - un record -, et présentait notamment quatre équipes militaires de démonstration, soit les Blue Angels et les Thunderbirds des États-Unis, les Red Arrows de Grande-Bretagne (photo) et les Snowbirds.</p>
Cette présentation a attiré 160 000 spec­tateurs - un re­cord -, et présentait notamment quatre équipes militaires de démonstration, soit les Blue Angels et les Thunderbirds des États-Unis, les Red Arrows de Grande-Bretagne et les Snowbirds. La venue des deux équipes américaines avait été rendue possible à la suite d'une dérogation que les organisateurs avaient obtenue du Pentagone, qui normalement interdit aux deux équipes de se trouver au même événement.
Deux ans plus tard, le spectacle aérien de 2010 a été le dernier à être présenté sur les terrains de l'aéroport Jean-Lesage.