Après la dizaine de centimètres reçus dimanche, voilà qu'il en est tombé une vingtaine, mardi.

L'hiver reprend ses droits

Difficile à croire, mais les deux tempêtes qui se sont abattues coup sur coup depuis dimanche, dont celle de mardi qui a laissé au moins une vingtaine de centimètres de neige à Québec et dans la Chaudière-Appalaches, permettent à décembre de se hisser près de la moyenne mensuelle au chapitre des précipitations reçues.
Qui l'aurait cru il y a six jours à peine. C'était la veille de Noël. Il pleuvait des cordes et le gazon recommençait à verdir. À ce jour, il était alors tombé 36,9 centimètres de neige depuis le 1er décembre. Les flocons n'avaient pas le temps de toucher le sol qu'ils fondaient déjà. C'était en quelque sorte une continuité de novembre, mois au cours duquel il est tombé sur la capitale un microscopique 0,2 cm de neige. La moyenne pour novembre est de 30 cm.
C'était avant le retour à des températures plus froides et la première tempête en fin de semaine dernière. Après la dizaine de centimètres reçus dimanche, voilà qu'il en est tombé une vingtaine, mardi, et que quelque cinq centimètres supplémentaires sont attendus mercredi. Un calcul rapide, en utilisant des valeurs conservatrices, laisse entrevoir la possibilité d'avoir reçu autour de 70 cm en date du 30 décembre. Ce n'est pas très loin de la moyenne mensuelle de 72 cm pour décembre, établie à partir de données recueillies à l'aéroport de Québec. Comme si la nature était en rattrapage.
«C'est toujours difficile de comparer avant la fin d'un mois. Il suffit d'une ou deux tempêtes pour renverser la situation», explique la météorologiste Marie-Ève Giguère. Du même souffle, elle prévoit néanmoins que le dernier mois de l'année pourrait bien être le plus chaud jamais enregistré.
Réseau routier enneigé
Toute la journée de mardi, les automobilistes ont peiné sur les routes. Le site de Transports Québec indiquait que l'ensemble du réseau était enneigé à l'extérieur de la Ville de Québec. Dans la capitale, les routes étaient partiellement couvertes. La tempête, poussée par des vents forts, avec des rafales jusqu'à 40 km/h - 57 km/h enregistrés à l'île d'Orléans -, a touché plus particulièrement la Rive-Sud de Québec. La visibilité était d'ailleurs réduite sur la majorité des tronçons.
Ce n'est que vers 21h que l'avertissement de tempête hivernale a été levé un peu partout dans la grande région de Québec.
Tôt en journée, plusieurs vols ont été annulés à l'Aéroport de Québec, principalement en provenance et destination de Montréal et Ottawa. Plus tard, ce sont les voyageurs se dirigeant ou arrivant du nord-est des États-Unis qui ont écopé, principalement New York, Newark et Chicago.
Orléans Express a maintenu ses trajets sous conditions pour la journée pour les régions du Montréal métropolitain, de Trois-Rivières, de Saint-Hyacinthe-Drummondville, de Québec, de Lévis, de Montmagny-L'Islet-La Pocatière et de Rivière-du-Loup-Maritimes. On ne signalait aucun retard chez VIA Rail.
L'avertissement de tempête hivernale d'Environnement Canada était en vigueur dans les régions de Montréal, l'Outaouais, les Laurentides, Lanaudière, le Centre-du-Québec, l'Estrie et la Montérégie. On y attendait jusqu'à 40 cm par endroits. Une vingtaine de centimètres étaient déjà tombés à Québec et en Beauce, un peu moins à Charlevoix, mardi soir. Enfin, à peine quelques centimètres sont tombés sur le Bas-du-Fleuve, la Gaspésie et la Côte-Nord.
Collision avec un camion de pompier
<p>La collision a fait deux blessés mineurs</p>
Deux personnes ont subi des blessures mineures, mardi, lorsque l'automobile dans laquelle ils se trouvaient a percuté un camion de pompier dans la bretelle liant l'autoroute Henri-IV à l'autoroute Félix-Leclerc. Le camion des sapeurs était déjà arrêté le long de la bretelle afin de prêter main-forte à un automobiliste victime d'une sortie de route. 
Un deuxième véhicule, dans lequel se trouvaient les deux blessés, aurait à son tour dérapé dans le virage, percutant le camion. Les deux occupants du véhicule ont été transportés à l'hôpital de manière préventive. Aucun pompier n'a été blessé. L'accident a ajouté au calvaire des automobilistes, alors que l'autoroute Félix-Leclerc a dû être fermée en direction est pendant une heure, en début d'après-midi, à la hauteur de la sortie de l'Ormière. 
Avec Guillaume Piedboeuf