Nancy Charest

L'ex-députée libérale Nancy Charest retrouvée morte

L'ex-députée libérale de Matane Nancy Charest, 54 ans, a été retrouvée sans vie tôt samedi matin.
La Sûreté du Québec (SQ) a reçu un appel à 7h, samedi, indiquant que le corps d'une femme gisait à l'extérieur sur un chemin privé donnant sur la route du Grand-Détour, à Matane. Pour l'instant, la police refuse de dévoiler l'identité de la victime.
Mais les réseaux sociaux se sont vite enflammés sur la nouvelle que la femme retrouvée morte à Matane serait bien Nancy Charest. De plus, l'un de ses amis de longue date, encore sous le choc, a confirmé au Soleil qu'il s'agissait de l'ancienne politicienne, qui était âgée de 54 ans. «Son corps a été retrouvé gelé sur le chemin menant à sa résidence de la route du Grand-Détour, a laissé tomber celui qui désire garder l'anonymat. On soupçonne qu'elle était morte depuis déjà quelques heures.»
Pour l'instant, la cause et les circonstances du décès demeurent inconnues. «Une enquête est toujours en cours avec un technicien en identité judiciaire pour connaître la cause du décès», a fait savoir la porte-parole de la SQ Mélanie Dumaresq. «Selon les premières apparences, il ne semble pas y avoir d'éléments criminels.» Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime dans les prochains jours et il y aura enquête du coroner.
Carrière politique
Avocate-fiscaliste, Nancy Charest a été députée libérale à l'Assemblée nationale de 2003 à 2007. Représentant la circonscription de Matane, elle a cumulé diverses fonctions politiques et ministérielles. Elle a notamment été adjointe parlementaire aux ministres de la Justice et des Finances. Lors du scrutin de 2007, elle avait essuyé la défaite devant l'actuel député de Matane-Matapédia et ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé.
Aux élections fédérales de 2008 et de 2011, elle s'était présentée sous la bannière du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, où elle avait été respectivement battue par les bloquistes Jean-Yves Roy et Jean-François Fortin.
Par la suite, elle avait occupé les fonctions de consultante pour Bois BSL de Mont-Joli et pour la Ville de Sainte-Anne-des-Monts.
L'une de ses dernières apparitions publiques remonte au 5 octobre 2011, où elle s'était jointe à une rencontre de la Coalition avenir Québec, après que le chef de la formation politique, François Legault, l'eut approchée pour joindre les rangs du parti. Après réflexion, elle avait finalement décliné l'offre.
Étant demeurée active au sein de l'Association libérale fédérale de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, elle avait pris la parole, en mars 2012, lors d'une activité de financement de l'organisme, où le conférencier était le député fédéral de l'époque, Denis Coderre, qui est devenu maire de Montréal lors des dernières élections municipales de novembre. «Je viens de perdre une bonne amie #RIP Nancy», peut-on lire sur son compte Twitter. Un autre collègue du Parti libéral du Canada, Bob Rae, s'est également dit attristé d'apprendre le décès de Mme Charest, soulignant qu'elle était «une amie de plusieurs d'entre nous».