.

Lévis: la police aborde trois personnes armées... de fusils à air comprimé

Les tragédies de Saint-Jean-sur-le-Richelieu et d'Ottawa rendent les citoyens plus vigilants, si on en croit une intervention policière survenue à Lévis jeudi après-midi, près du bureau du ministre fédéral, Steven Blaney.
Une dizaine de policiers de la police de Lévis ont intercepté un véhicule transportant trois individus habillés de vêtements foncés qui pouvaient avoir l'air armés, explique le constable Stéphane Boulanger, de la police de Lévis. Une citoyenne avait appelé avec le 9-1-1 afin d'informer les autorités de la présence de ces hommes près du bureau du ministre.
Après enquête, les policiers ont confirmé que ces trois personnes transportaient avec elles des armes à air comprimé utilisés pour tirer des balles de peinture. Ces amis se rendaient dans le bois pour s'exercer avec leurs armes. Ils ont pu reprendre leur route sans problème.
«Nous n'avons constaté aucune infraction criminelle n'a été commise, a expliqué M. Boulanger. Aucune négligence de leur part. On comprend qu'avec ce qui s'est produit à Ottawa, les gens sont plus sur leurs gardes.»