Cette production, l'une des plus importantes auxquelles Constantinople a participé jusqu'ici, est appelée à voyager beaucoup.

Les voyages musicaux de Marco Polo: la rencontre réinventée

Raconter en musique les voyages de Marco Polo, c'est comme réinventer la route de la soie afin de parcourir un horizon culturel qui s'étend de Venise à Pékin. C'est multiplier les rencontres afin d'ouvrir un nouvel espace de dialogue. «La curiosité de Marco Polo, on l'a en chacun de nous et c'est elle qui nous inspire», fait valoir Kiya Tabassian, le directeur artistique de l'ensemble montréalais Constantinople.
Il faut voir Les voyages musicaux de Marco Polo non pas comme une tentative de reconstitution historique, mais plutôt comme une oeuvre originale et poétique. Kyriakos Kalaitzidis, pilier de la formation grecque En Chordais et virtuose du oud, en est le principal porteur artistique. Il en partage la direction avec Kiya Tabassian, lui-même un grand spécialiste du sétar.
«On essaie de se mettre à la place de Marco Polo et d'imaginer les musiques qu'il entend pendant ses voyages, explique ce dernier. Cela inclut non seulement ce qu'il a vu et entendu concrètement, mais aussi toute la gamme des sensations et des émotions suscitées par ces rencontres.»
La création demeure l'élément moteur du spectacle présenté demain soir à la salle Raoul-Jobin. D'où l'importance de faire appel à des experts, dont Liu Fang, virtuose du pipa chinois, ou Dhruba Ghosh, un spécialiste du sarangi et de la musique du nord de l'Inde.
«C'est sûr que ces instruments ont des couleurs très exotiques - il ne faut pas avoir peur du mot, mais il ne faut pas l'entendre non plus à la légère. Dans ces rencontres, il y a l'exotisme, mais il y a aussi la profondeur.»
L'orchestre réunit le oud, le sétar, le violon, le kanun (une sorte de cithare sur table), la viole de gambe, le pipa, le dotar, le sarangi, la percussion et la voix.
La narration est confiée au comédien Marcel Sabourin. Son rôle consiste à prendre le spectateur par la main et à le faire voyager. Cette production, l'une des plus importantes auxquelles Constantinople a participé jusqu'ici, est appelée à voyager beaucoup. Elle a été présentée à Athènes en décembre et elle prendra l'affiche dans plusieurs grandes villes d'Europe au cours des mois à venir.
La tournée canadienne des Voyages musicaux de Marco Polo coïncide avec la sortie d'un disque éponyme, un projet véritablement interculturel qui présente autant d'unité, de variété que de richesse. Pour des raisons de logistique, l'album a été réalisé en Grèce, en Italie, en Inde, en Ouzbékistan, au Canada, en Suisse et en Allemagne. Il n'est pas faux de dire que cet enregistrement a voyagé autant sinon plus que Marco Polo!
Vous voulez y aller?
Quoi : Les voyages musicaux de Marco Polo
Qui : En Chordaiset Constantinople
Où : salle Raoul-Jobin
Quand : demain à 20h
Billets : 38 $
Tél. : 418 641-6040