«C'est la résidence du Philharmonique de Berlin. Dans le milieu de la musique classique, c'est un symbole très, très fort» - Bernard Labadie

Les Violons du Roy attendus à Berlin

Les Violons du Roy et leur chef Bernard Labadie s'envolent pour l'Europe ce soir afin d'entreprendre samedi une tournée de quatre importants concerts en compagnie de la mezzo-soprano Magdalena Kozena.
Des tournées, les Violons du Roy en font régulièrement et depuis longtemps. Celle-ci se distingue des autres par le fait qu'elle se déroule exclusivement dans de grandes salles de concert, notamment la Philharmonie de Berlin, où les Québécois feront leurs débuts, lundi.
«On n'a jamais joué à Berlin, explique Bernard Labadie. Inutile de dire que c'est quelque chose de très significatif. C'est la résidence du Philharmonique de Berlin. Dans le milieu de la musique classique, c'est un symbole très, très fort.»
L'orchestre et le chef doivent retrouver Magdalena Kozena à Londres pour les dernières répétitions, vendredi. Le programme de la mezzo-soprano tchèque comprend la cantate Arianna a Naxos de Haydn - présentée au Palais Montcalm l'automne dernier avec la mezzo américaine Stephanie Blythe - et trois airs tirés de l'opéra La clemenza di Tito de Mozart. Les Violons du Roy interpréteront par ailleurs la Symphonie no 33 de Mozart et la Symphonie no 85 de Haydn.
Le coup d'envoi sera donné samedi soir au Barbican Centre de Londres. La tournée se poursuivra à la Philharmonie de Berlin, lundi, et au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, mercredi, avant de se conclure au Théâtre des Champs-Élysées, vendredi.
Les Violons du Roy et leur chef en seront à leur quatrième collaboration avec Magdalena Kozena. La dernière remonte à 2006. «Ça fait longtemps qu'elle souhaite refaire quelque chose avec nous, indique Bernard Labadie. On se sent tout à fait flattés qu'elle ait envie qu'on traverse l'océan pour faire cette tournée, alors qu'elle aurait plusieurs options disponibles en Europe. C'est une marque de confiance qui nous fait un immense plaisir.»
Énorme bénéfice
À l'instar du pianiste Alexandre Tharaud, avec qui les Violons ont récemment effectué une tournée de l'autre côté de l'Atlantique, Magdalena Kozena fait partie des artistes classiques considérés comme des superstars en Europe. Les Violons du Roy tirent un «énorme» bénéfice de ces collaborations, estime le chef.
«Par les contacts qu'on a avec les différents agents européens, on sent que le nom de l'orchestre est maintenant beaucoup plus connu. On travaille d'ailleurs sur d'autres projets pour les années à venir et qui sont très excitants.»