Les sports express

Les Indians à court de magie
Après avoir prolongé leur séquence en prolongation jeudi, les Indians ont été à court de magie, vendredi à Cleveland, et ils ont encaissé un premier revers en plus de trois semaines. Leur séquence historique de victoires s'est arrêtée à 22 quand Kansas City l'a emporté 4-3. Les Royals sont devenus la première équipe à le battre depuis le 23 août. Au passage, ils ont battu les records de victoires consécutives de l'Américaine (20, A's d'Oakland en 2002) et du baseball majeur (21, Cubs en 1935). Les Indians sont passés à cinq victoires d'égaler le record de matchs sans défaite établi par les Giants de New York en 1916 (12 gains, 1 match nul, puis 14 autres victoires). Quand Francisco Lindor a été retiré sur des prises avec un coureur au premier coussin pour mettre fin à la rencontre, les spectateurs ont offert une longue ovation à leurs favoris. Le gérant Terry Francona et les joueurs sont sortis de l'abri et ont salué à leur tour les spectateurs. Les Indians ont non seulement battu l'ancienne marque de la Ligue américaine appartenant aux Athletics d'Oakland de 2002, mais ils ont aussi lancé un message alors qu'ils tenteront de retourner en Série mondiale dans l'espoir de mettre fin à une disette de 68 ans un an après que les Cubs de Chicago eurent mis fin à leur disette de 108 ans à leurs dépens.  AP
***
Elliott : la NFL interjette appel
La NFL a lancé vendredi une procédure en appel auprès d'un tribunal de La Nouvelle-Orléans pour que l'injonction provisoire suspendant la sanction contre Ezekiel Elliott soit annulée. Le porteur de 22 ans avait été suspendu six matchs par la NFL au mois d'août à l'issue d'une procédure de 13 mois pour des faits remontant à l'été 2016. Il est accusé d'avoir brutalisé sa compagne de l'époque à trois reprises en l'espace de cinq jours. La police de Columbus (Ohio) avait décidé de ne pas le poursuivre, mais la NFL, très critiquée en 2014 pour sa clémence à l'égard des joueurs coupables de violences conjugales, a poursuivi son enquête. Un tribunal du Texas a toutefois suspendu la sanction et Elliott a disputé le premier match de son équipe contre les Giants de New York, dimanche, et figure dans le groupe pour le deuxième match de la saison à Denver dimanche. «La suspension de six matchs approuvée par la commission de discipline est effective et il n'est dans l'intérêt de personne que cette sanction soit retardée par une décision de justice erronée», a indiqué la NFL.  AP et AFP
***
Marshawn Lynch mis à l'amende
Le retour de Marshawn Lynch dans la NFL lui a coûté cher. Le porteur de ballon des Raiders d'Oakland a été soulagé de 12 154 $US par la Ligue pour avoir fait deux doigts d'honneur dimanche dans la victoire de 26-16 face aux Titans du Tennessee. Le porteur de ballon, qui avait pris sa retraite avant la dernière saison, a accumulé 76 verges de gains au sol et a capté une passe de 16 verges. Par ailleurs, trois joueurs des Steelers de Pittsburgh - le secondeur Ryan Shazier, le demi de coin William Gay et le demi de sûreté J.J. Wilcox - ont écopé des amendes de 24 309 $ chacun pour rudesse dans leur duel face aux Browns de Cleveland.  AP
***
Auger-Aliassime stoppé par Arnaboldi
La belle séquence de victoires de Félix Auger-Aliassime s'est arrêtée à sept. Le jeune athlète de L'Ancienne-Lorette s'est incliné 6-3 et 6-4 devant l'Italien de 29 ans Andrea Arnaboldi, jeudi, en quarts de finale du Challenger de Banja Luka, en Bosnie-Herzégovine. Le Québécois a connu des ennuis au service, ne plaçant que 50 % de ses premières balles en jeu. Il a aussi fait face à 10 balles de bris, pliant l'échine sur deux d'entre elles, ce qui a fait la différence dans la rencontre. Ce revers ne freinera toutefois pas l'élan du prodige de 17 ans vers le haut du classement de l'ATP. Selon les prévisions, il devrait gagner sept places pour se retrouver 161e, lundi prochain. Il était 614e au début de la saison 2017.  Jean-Nicolas Patoine