Les sports express

Football universitaire : premier gain du Vert & Or
Le Vert & Or de Sherbrooke a remporté sa première victoire de la saison, samedi, rendant plus intéressante la course à une place en séries dans la conférence RSEQ du football universitaire canadien. Profitant de l'absence du quart étoile Trenton Miller, blessé, l'équipe de Mathieu Lecompte a surclassé les Stingers 30-13, à l'Université Concordia. Le V & O (1-4) est toujours dernier au Québec, mais il se rapproche de McGill (1-3) et de Concordia (2-3) dans la lutte pour les positions trois et quatre. Le quart Alex Jacob-Michaud n'a réussi que 12 de ses 22 passes, mais deux d'entre elles se sont transformées en touchés. Le remplaçant de Miller, Adam Vance, a permis des gains de 270 verges grâce à 24 relais complétés en 44 essais.  Jean-Nicolas Patoine
***
NBA : les Cavaliers bombardé de messages racistes
Le propriétaire des Cavaliers de Cleveland a révélé samedi avoir été bombardé de messages «racistes» la semaine dernière après la réplique du joueur étoile LeBron James à DonaldTrump, qui venait d'annuler la visite des Warriors de Golden State, champions de la NBA. «Venir à la Maison-Blanche est considéré comme un grand honneur pour une équipe championne. Stephen Curry hésite, donc l'invitation est annulée!» s'était emporté le président des États-Unis sur Twitter. «Aller à la Maison-Blanche était un grand honneur avant que tu y sois», avait notamment répondu James. «J'ai reçu des messages après le tweet de LeBron qui étaient parmi parmi les choses les plus dégoûtantes que j'ai jamais entendues. Je n'avais pas réalisé que le racisme existait à ce point dans ce pays», a regretté Dan Gilbert, le propriétaire des Cavaliers, dont la boîte vocale a été inondée de messages agressifs.  AFP
***
Absent pour cause de morsure... de lion
Scott Baldwin avait une raison des plus particulières pour ne pas disputer le match de vendredi : le Gallois a été mordu par un lion d'une réserve animalière.
À la recherche d'une excuse pour ne pas rentrer au boulot? En voici une qui est imparable : dites avoir été mordu par un lion... Le talonneur international gallois Scott Baldwin a présenté ses excuses samedi aux fans de son club des Ospreys pour avoir manqué le match de Pro 14 perdu 44-25 contre les Cheetahs la veille... après avoir été mordu par un lion. Le joueur de rugby de 29 ans a raconté avait été mordu par le félin après l'avoir caressé à travers un grillage lors d'une visite dans une réserve animalière, avant le match à Bloemfontein, en Afrique du Sud. «Désolé à tous les fans des Ospreys pour vous avoir laissé tomber en manquant ce match à cause de la morsure», a tweeté Baldwin, qui a reçu plusieurs points de suture. «J'aurais dû savoir que le lion n'apprécierait pas que je caresse sa lionne avant de me présenter à lui en premier #mafaute.» La péripétie n'a pas fait sourire son entraîneur Steve Tandy. «Je ne sais pas dans quelles émissions animalières Scott a vu que l'on pouvait caresser un lion comme si c'était un chaton», a fulminé le technicien après la défaite, précisant que les visiteurs avaient bien reçu la consigne de ne pas approcher des grillages. «C'est probablement la chose la plus stupide que j'ai vue. Heureusement, il va bien et pourra rejouer dans deux ou trois semaines.»  AFP
***
L'Impact sur le respirateur artificiel
Dans un match ponctué de deux expulsions et d'un penalty annulé, l'Impact de Montréal a encore une fois manqué d'opportunisme et il a subi une défaite de 2-1 face aux Rapids, samedi au Colorado. L'Impact (11-15-6) demeure sur le respirateur artificiel puisque les Red Bulls (12-12-7) ont perdu 4-2 face au Toronto FC. New York détient quatre points d'avance sur Montréal au sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Est. Le Bleu-blanc-noir a encore deux matchs à disputer cette saison et les Red Bulls, trois. Sefan Aigner (troisième minute des arrêts de jeu de la première période) et Alan Gordon (81e) ont touché la cible pour les Rapids (8-18-5), qui n'avaient pas gagné à domicile depuis le 1er juillet. Matteo Mancosu (81e) a été le seul buteur de l'Impact.  La Presse canadienne