Sur la photo, on retrouve, dans l'ordre, Alexi, Rafael, Emanuel, Olivier, Cassandra, Ludovic et Raphael (derrière le hublot).

Les rois du quartier!

Il y a, près de l'école Jean-XXIII, dans Duberger-Les Saules, un palais de glace qui a poussé dans une cour la semaine dernière. Il s'agit en fait du palais de Rafael (10 ans), Emanuel (8 ans) et Cassandra (7 ans), enfants de Daniel Canelo et Caroline Tremblay, qui ont remporté un concours organisé dans le cadre du Carnaval de Québec. L'équipe de Sculptures Michel Lepire, derrière la construction du palais de Bonhomme, a passé un après-midi à façonner ce modèle personnalisé pour la famille Canelo-Tremblay. Ce qui devait être une surprise à l'intention des enfants a toutefois été divulgué avant le temps... sans pour autant empêcher l'excitation chez les jeunes! «Il y a eu des fuites», admet candidement le papa, précisant que les enfants comptaient les nuits avant le grand jour. «Ils sont arrivés en courant de l'école jeudi et tous les amis du quartier sont venus faire un tour. Il y a beaucoup de voitures qui s'arrêtent aussi parce que c'est quand même une structure impressionnante.» Le lendemain, même s'il y avait de l'école, les enfants sont sortis dès 6h30 pour aller jouer dehors! Ils pourront profiter de la semaine de relâche pour s'amuser davantage, et ce, jusqu'à ce que le soleil fasse son oeuvre. «On nous a dit que ça pourra durer un bon deux semaines», précise M. Canelo.
<p>De gauche à droite, Normand Tessier, de Cisco Canada (partenaire majeur), Carole Marchand, de Marchand Giguère (présidente de la Fondation), René Rouleau, de La Capitale groupe financier (président d'honneur), et Marie Tremblay, consultante, communication et relations publiques (présidente de la campagne de financement).</p>
<p>Laurie-Anne Fillion-Talbot et sa mère Édith ont vendu des décorations de Noël au profit de la Fondation Michel-Sarrazin. </p>
110 000 $ pour l'adaptation scolaire
Quelque 250 invités se sont réunis mercredi à l'hôtel Château Laurier de Québec pour l'événement Paroles de jeunes, au profit de la Fondation du Centre Psycho-Pédagogique de Québec. La Fondation, qui soulignait ses 50 ans, a ainsi récolté la somme de 110 000 $. Ce montant servira au soutien de l'école Saint-François, un établissement d'enseignement privé et spécialisé en adaptation scolaire à Québec. Plus de 120 jeunes du primaire et du secondaire y étudient. Ci-dessus se trouvent, de gauche à droite, Normand Tessier, de Cisco Canada (partenaire majeur), Carole Marchand, de Marchand Giguère (présidente de la Fondation), René Rouleau, de La Capitale groupe financier (président d'honneur), et Marie Tremblay, consultante, communication et relations publiques (présidente de la campagne de financement).
De l'art et des dons
La sixième Journée Michel-Sarrazin, qui s'est tenue jeudi un peu partout dans la ville de Québec, a permis de récolter une somme de 276 600 $ pour l'accompagnement des personnes en phase palliative et terminale de cancer et leurs proches. En plus des 30 points de collecte où les gens étaient invités à faire un don, un marché d'artisanat local, établi avec le regroupement MécénART, a permis de faire gonfler les sommes recueillies. Des artisans, comme la jeune Laurie-Anne Fillion-Talbot, qui confectionne des décorations de Noël, ont ainsi contribué à la cause en étant présents à Laurier Québec. «Près de 20 artisans et bénévoles constituaient le Marché Sarrazin», relate Marie-Pier Frenette, responsable des communications de la Fondation Michel-Sarrazin. «Un minimum de 30 % des ventes était remis à la Fondation», précise-t-elle.
Un marathon de lecture inspirant
«Quand je lis, je suis au paradis, j'oublie mes peurs, mes problèmes. Tout est possible!» «Je suis sur ma planète, la lecture me rend heureuse! De plus, j'apprends de nouveaux mots qui pourront sûrement m'être utiles plus tard.» «Un livre, ça peut changer la vie des gens. Ça fait réfléchir le lecteur...» Voilà quelques-uns des témoignages recueillis auprès des élèves, en l'occurrence Eve-Marie Bélanger, de l'école du Ruisseau, Sabrina Fredette, de l'école Charles-Rodrigue, et Nathan Nantel, de l'école Étienne-Chartier, dans le cadre du marathon de lecture qui s'est déroulé mercredi à l'école secondaire de l'Aubier, à Lévis. La soixantaine de participants provenaient de différentes classes de cinquième et sixième années du primaire du territoire de la commission scolaire des Navigateurs (CSDN). Ils ont eu l'occasion d'y rencontrer l'écrivaine Mélissa Verreault, une ancienne élève de la CSDN, qui leur avait préparé une conférence-atelier pour les encourager à développer leurs intérêts. Récipiendaire du prix régional OEuvre de l'année du Conseil des arts et des lettres du Québec pour son récent recueil de nouvelles, Mme Verreault se considère elle-même très chanceuse d'avoir pu faire de sa passion pour les mots un métier.
Mentions spéciales
* Six soeurs qui se côtoient tous les mardis midi au même restaurant depuis plus de cinq ans, ça mérite d'être souligné! C'est du moins ce qu'a tenu à faire Kevin Milliard, gérant adjoint du restaurant Normandin de Place Fleur de Lys, en offrant un «certificat de fidélité» aux soeurs Ghislaine, Pierrette, Huguette, Claudette, Lorraine et Florence Leclerc. Celles-ci n'ont jamais manqué une seule rencontre en plus de 260 semaines!
* Carmen Gaudreault, de Saint-Aimé-des-Lacs, est la grande gagnante d'un voyage à Paris offert par Voyages Lambert dans le cadre d'un tirage au profit de la Fondation du Musée de la civilisation. Avec plus de 6400 participants au concours, la Fondation a ainsi pu récolter la somme de 32 000 $, qui servira à soutenir le Musée dans le développement de projets éducatifs et culturels. Ce tirage avait été organisé en lien avec l'exposition Paris en scène, 1889-1914, qui a pris fin il y a une dizaine de jours.
* Lyne Carrier, vice-présidente de J.M. Demers Inc., une entreprise familiale d'excavation et de terrassement, a reçu la Distinction Commandeur Desjardins, remise en collaboration avec la Chambre de commerce de Lévis. Cette distinction vise à honorer une entreprise ou un individu pour l'ensemble de son oeuvre. Impliquée dans divers organismes tels l'Association de la construction du Québec, le Réseau de la construction, l'Ordre des bénévoles de L'Hôtel-Dieu, Dessercom et la Chambre de commerce, Mme Carrier partage les rênes de l'entreprise avec Marcel Demers depuis 1988. J.M. Demers a célébré ses 60 ans en juin dernier.