Mathieu Séguin, Ben Gagnon, Yann Vallières et Pierre-Luc Pomerleau repoussent les limites du malaises en se livrant à des défis inusités dans l'émission Les Jokers sur les ondes de V.

Les Jokers s'amusent

Dans la nouvelle émission Les Jokers, quatre diplômés de l'École nationale de l'humour repoussent les limites du malaise en se lançant des défis inusités dans des lieux publics. Yann Vallières nous raconte comment se passent les choses de l'autre côté de la caméra cachée.
<p>L'humoriste Yann Vallières</p>
Après avoir acheté les droits de l'émission américaine Impractical Jokers, une création de quatre amis d'enfance de New York, V s'est mis à la recherche d'humoristes et d'improvisateurs capables de faire de la caméra cachée, mais surtout inconnus du public (gags obligent).
Les quatre Jokers québécois ont tous leur propre couleur. «Ben [Gagnon] est excellent pour approcher les gens. Pierre-Luc [Pomerleau] est un brin séducteur et s'est retrouvé en bobettes à quelques occasions, alors que Mathieu [Séguin] est fonceur et un peu casse-cou», indique Yann Vallières qui, lui, a le don de se casser la tête avec des stratégies trop longues et réfléchies.
À l'image des Jokers de l'équipe américaine, Yann et Ben se connaissent depuis qu'ils ont 10 ans, et ont traversé tout leur secondaire et leur cégep ensemble, notamment en montant sur les planches pour le concours Jeunes pour rire. «Ben fait aussi du rap humoristique, avec un personnage qui s'appelle Bengee. Je joue dans ses capsules Web, je fais ses back vocals, on se suit partout. Trop même!» analyse Vallières.
Les deux comparses et leur ami Hugo, qui n'a malheureusement pas été retenu à l'audition finale des Jokers, sont entrés en trio à l'École de l'humour. «On s'appelait d'abord Trois fois rien, mais pendant notre première année à l'école, l'émission des Mecs Comiques est sortie, et on s'est fait dire qu'on était mieux de changer», raconte Vallières, qui était un «fan fini» de l'émission Surprise sur prise, où Marcel Béliveau et son équipe coinçaient des vedettes.
La grande majorité des défis de l'émission Les Jokers provient de la bible de Impractical Jokers. Au besoin, les Québécois ont accès aux archives vidéo et aux textes de l'émission originale, «mais on aime improviser aussi, alors on fait un joyeux mélange», note l'humoriste.
Celui-ci a notamment dû s'endormir sur l'épaule d'un inconnu dans un parc, faire semblant de contrôler une voiture téléguidée qui fonce sur les passants et ne jamais s'excuser, essayer de vider le plus de crème solaire possible sur une personne dans un kiosque de démo et lire ses textos à voix haute dans une halte-bouffe (un défi qui l'a rendu infiniment mal à l'aise). Pendant l'acte, les trois autres Jokers glissent des consignes loufoques à celui qui est devant la caméra. Celui qui perd le défi doit effectuer une conséquence, ce qui donne du piquant à la suite de gags.
Une première saison de 13 épisodes a été tournée l'été dernier et selon la réception du public, d'autres pourraient suivre. «Ultimement, ce qui me plairait vraiment, ce serait de créer davantage de défis nous-mêmes, mais nous verrons bien», indique Yann Vallières.
L'émission Les Jokers est diffusée le lundi à 19h à V.