Floyd Mayweather a effectué une visite surprise au tournoi de boxe de Rio.

Les JO express

Mayweather en visite
Floyd Mayweather, à la retraite depuis septembre 2015 mais qui envisage déjà de revenir contre un chèque à neuf chiffres, a effectué une visite surprise au tournoi de boxe de Rio. A la grande satisfaction des photographes et des spectateurs. «(Venir) ici voir une partie de l'art et de la culture de la ville de Rio de Janeiro», a tweeté un peu plus tôt le sportif le plus riche du monde, 39 ans, et qui compte 49 victoires à son palmarès dénué de toute défaite. Dès son arrivée, personne ou presque ne s'intéressait plus à ce qui se passait sur le ring et chacun, photographe professionnel ou simple amateur, se battait pour immortaliser le moment. Il avait conquis la médaille de bronze aux Jeux d'Atlanta avant de passer pro.  AFP
Et le public brésilien dansait...
Les spectateurs du tournoi de boxe, en très grande majorité des Brésiliens, hurlaient leur joie et dansaient après la victoire au point de «leur» favori qui, en retour, leur envoyait des baisers, encore et encore. Rien de plus normal, en apparence. Sauf que Daniel Asenov est... Bulgare! L'explication de cet engouement des Brésiliens pour les boxeurs étrangers est toute simple: ils affrontaient des Argentins, leurs ennemis honnis. Ils ont aussi manifesté bruyamment leur sentiment anti-américain en sifflant tous les représentants de l'Oncle Sam. Ainsi, ils ont fait un triomphe à une représentante de Micronésie, Jennifer Chieng, sèchement battue par Mikaela Mayer, une Américaine, sans se doute que leur chouchou du jour est née aux Etats-Unis et vit à Brooklyn!  AFP
Simoneau et Thomas bien placées
Il s'agit des premiers Jeux de Jacqueline Simoneau (droite), et des derniers pour Thomas, qui avait terminé quatrième dans l'épreuve par équipes aux Jeux de Londres en 2012.
Jacqueline Simoneau et Karine Thomas ont terminé à la septième place du programme libre préliminaire en nage synchronisée (duo) et sont donc en bonne position pour accéder à la finale. Seules les 12 meilleures équipes franchiront la phase préliminaire. Celle-ci se terminera lundi avec la présentation du programme technique. Le total des points acquis lors des préliminaires déterminera l'identité des équipes qui accéderont à la finale - un programme libre -, mardi. Simoneau, de Montréal, et Thomas, de Gatineau, ont enregistré un score de 90,0667 points (7e rang), terminant à huit points des détentrices du premier rang, les Russes Natalia Ishchenko et Svetlana Romashina, qui ont devancé les Chinoises Xuechen Huang et Wenyan Sun par deux points, et les Japonaises Yukiko Inui et Risako Mitsui par 3,667 points.  La Presse canadienne
Volleyball de plage: Pavan et Bansley dévastées
Heather Bansley (photo) et Sarah Pavan ont vu leur aventure olympique prendre fin lors des quarts de finale aux Jeux de Rio de Janeiro, à la suite d'une défaite face aux Allemandes Laura Ludwig et Kira Walkenhorst, dimanche.
La Canadienne Sarah Pavan a éclaté en sanglot pendant qu'elle faisait l'accolade à son conjoint en bordure de l'aréna de volleyball de plage. Sa coéquipière Heather Bansley était assise sur une rampe un peu plus loin, immobile et avec une serviette lui couvrant la tête et le visage. Les deux femmes ont vu leur aventure olympique prendre fin lors des quarts de finale aux Jeux de Rio à la suite d'une défaite de 21-14, 21-14 face aux Allemandes Laura Ludwig et Kira Walkenhorst, dimanche. «Si nous avions perdu après avoir offert notre meilleure performance, ça aurait été une chose, a dit Pavan, mais je pense que nous en avons laissé beaucoup sur le terrain et c'est difficile à accepter.» Les deux femmes ont commencé à jouer ensemble en 2013 et les Jeux de Rio étaient leurs premiers. Elles ont gagné leurs quatre premiers matchs, chaque fois en deux manches, avant de s'effondrer lors des quarts de finale.  La Presse Canadienne
Stevenson inébranlable
<p>L'Américain Shakur Stevenson (à gauche) est souvent comparé à Floyd Mayweather pour son style fluide et sa boxe précise et efficace. </p>
Shakur Stevenson, hué par le public brésilien comme tous les boxeurs américains et argentins, a gardé son calme pour faire taire les quelque 9000 spectateurs. En dépit des chants «Tu vas mourir...», c'est bien lui qui est resté en vie et le «héros local» Robenilson De Jesus, «mort», pour la suite de la catégorie des 56 kg. Prénommé Shakur en hommage au rappeur Tupac Shakur assassiné en 1996, l'Américain de 19 ans et est souvent comparé à Floyd Mayweather pour son style fluide et sa boxe précise et efficace. En quart de finale, il affrontera mardi le Mongol Mongolian Tsendbaatar Erdenebat.  AFP
Oleksiak veut porter le drapeau
<p>Penny Oleksiak est la candidate numéro un pour transporter l'unifolié dans le Stade olympique lors des cérémonies de clôture, dimanche.</p>
Penny Oleksiak veut demeurer à Rio pour la cérémonie de clôture des Jeux olympiques. Elle a peut-être de bonnes raisons. La gagnante de quatre médailles dans la piscine - dont une d'or - est la candidate numéro un pour transporter l'unifolié dans le Stade olympique lors des cérémonies de clôture, dimanche. «Je devais quitter dans quelques jours, mais je crois que je vais rester ici. Je pense que ce serait amusant, a déclaré Oleksiak. Je pense que je demeurerais en place si je devais être la porte-drapeau. Ce serait sympathique. J'aimerais bien marcher et tenir le drapeau canadien.» La nageuse de 16 ,ans a mérité la première médaille d'or du Canada à Rio, à l'épreuve du 100 mètres style libre, jeudi soir. Oleksiak a aussi obtenu une médaille d'argent au 100 mètres papillon et a contribué aux deux médailles de bronze de son pays lors des épreuves de relais en style libre.  La Presse canadienne  
Des prélèvements de Klishina altérés
La Russe Darya Klishina a été exclue des Olympiques de Rio parce que deux des flacons contenant ses prélèvements en vue d'un contrôle antidopage ont été altérés, affirme la chaîne allemande ARD, à l'origine des révélations sur le scandale du dopage dans l'athlétisme russe. En outre, un des deux flacons contenait des traces d'ADN de deux personnes différentes, selon le journaliste Hajo Seppelt, citant des sources proches de l'enquête menée par l'avocat canadien Richard McLaren, qui a révélé un dopage d'État en Russie. La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) avait initialement considéré que l'athlète russe répondait à ses critères d'admissibilité, notamment parce qu'elle s'entraîne en Floride où elle réside, et s'était conformée aux contrôles antidopage.  AFP
Jason Kenny défend son titre
<p>Le Britannique Jason Kenny </p>
Le Britannique Jason Kenny a renouvelé son bail olympique en enlevant la finale de la vitesse individuelle, le titre le plus prestigieux du cyclisme sur piste, dimanche, aux JO de Rio. En finale, Kenny, 28 ans, a battu son compatriote Callum Skinner en deux manches d'un duel vite dénué de suspense. L'Anglais, déjà vainqueur aux JO de Londres, compte aussi à son palmarès dans cette épreuve une médaille d'argent acquise à Pékin, en 2008. Dans la première manche de la finale, Skinner a pris le commandement mais Kenny, plus rapide, l'a débordé aisément dès la sortie du dernier virage.  AFP